Colère des agriculteurs : le représentant du Gard Denis Bouad évènement section de ses inquiétudes au habile de l’Agriculture

Dans un e-mail daté du lundi 29 janvier, le représentant gardois Denis Bouad a imprimé au habile de l’Agriculture Marc Fesneau.

Dans un large e-mail daté du lundi 29 janvier, le représentant PS du Gard Denis Bouad a partagé ses vives inquiétudes relativement à la particularité des agriculteurs au habile de l’Agriculture Marc Fesneau. Il est surtout excédent sur la aigreur que entretoise la viticulture, lui qui a pu dimensionner les difficultés à cause son canton, « des situations humaines très compliquées ».

« J’ai déjà eu l’occasion à plusieurs reprises de vous alerter sur le désarroi de nos viticulteurs et je vous sais sensible à ce sujet. L’augmentation des coûts de production associée aux fortes tensions du marché sont à l’origine d’une situation économique particulièrement préoccupante pour la filière. » Une particularité qui repose, conformément lui, sur des facteurs structurels pour une courbé de mort.

Le représentant a mobilisé qu’il souhaitait une réorientation de cette réseau sur le large terminaison, des mesures d’départ convaincant à prédestination sociale, pour une addenda généreusement attractive. « Le renouvellement des générations de viticulteurs nécessite un marché assaini mais également des perspectives d’avenir tenant compte du changement climatique. Un travail doit être également mené avec les acteurs de la filière afin de permettre l’adaptation au changement climatique et notamment l’enjeu crucial de l’accès à la ressource en eau. »

Comments are closed.