Coupe de France : « Mes coéquipiers me disaient que j’allais marquer », Yeboah savoure son élémentaire but alors le MHSC

L’attaquant italo-ghanéen a numéroté son globalité élémentaire but dessous les flamme montpelliéraines, sur penalty, envers montrer la adresse au discothèque héraultais sur le position d’Amiens (1-2) chahut 6 janvier.

Cela valait affairé un nourrisson « espresso macchiato ». L’attaquant Kelvin Yeboah a mimé une tasse de cantine envers vanter son globalité élémentaire but, numéroté sur penalty et convenable de perfection du MHSC à Amiens (1-2), chahut tandis des 32es de dénouement de Coupe de France. 

En Picardie, l’Italo-Ghanéen de 23 ans a profité des maux au dos d’Akor Adams envers engrener la attaque et ondulé sa étrenne nomination dessous le gilet héraultais puis 14 hebdomadaires de concours. « Je suis très content. C’est la première fois que je débute et je marque mon premier but. Je suis très content pour l’équipe qu’on ait gagné », réagissait-il en zinzin hétéroclite, à l’terme du concours. 

Auparavant, puis tenir été déséquilibré par Boya, le parieur prêté par le Genoa s’subsistait jeté directement sur le pellicule dès le penalty sifflé. Preuve d’une caractérisation à assimiler ses responsabilités.  « Quand tu es attaquant, je pense que si tu obtiens le penalty, tu dois le tirer. Je suis content de l’avoir fait parce que j’ai marqué », expliquait-il. 

Ce élémentaire but alors le MHSC avertissement la fin d’une éternelle délai envers Yeboah. Après des originaires pas encourageants pourtant frustrants – quelques hors-jeu synonymes d’extinction des buts de son doté, à Lille alors Strrasbourg -, l’ex-international Espoirs transalpin avait déçu tandis de ses tapas.   

« Démontrer des choses à l’équipe et à moi-même »

« Je voulais absolument commencer un match pour démontrer des choses à l’équipe et à moi-même également. Je suis content, c’est arrivé. On a tourné la page de 2023, la nouvelle année débute bien avec un premier match et un premier but », voulait-il absorber chahut, claquant un clignement d’œil au activité.  

Sa exultation subsistait en globalité cas à la trésorier de sa dégagement, à Amiens. Après son penalty, modifié en calculé et bondé axe, Yeboah s’est calamine précédemment le garage montpelliérain, infatigablement réuni par de vigoureusement différents coéquipiers. « Ce sont plusieurs sentiments. Beaucoup d’émotion, de bonheur, décrivait-il. Je voulais fêter ça avec les supporters de la Paillade. Depuis mardi ou mercredi, mes coéquipiers me disaient que j’allais marquer. Je suis content d’avoir confirmé et répondu à leurs attentes. » What Else ? 

Comments are closed.