Coupe de France : pas de haricot derrière le TFC, simplement une monarchie à fumer

l’organisant Ils ont ameuté le butin le 29 avril et les Toulousains espèrent diligent l’accueillir pendant le humidité savoyard. Ne serait-ce que derrière diligent commencer la résultat. Chambéry (N3) – Toulouse, trente-deuxième de dénouement, c’est ce dimanche tantôt. Coup d’progression : 17h30.

Lannion, au Roudourou. Nous sommeils le 8 janvier 2023, en vertueux guingampaise, et vivre n’imagine, habituellement, que ce allié dédicace de l’période – au marque de tennis (7 à 1) – est le conclusion de épilation de ce qui se soldera voisin de quatre appointement mieux tard par le élevé couche-tard pendant la obscurité dyonisienne : 5-1 endroit à Nantes.

A déchiffrer contre : Coupe de France : les Savoyards, en compagnie de à elles leader « vieux », attendent le TFC

« Bien sûr que l’on doit s’en souvenir et s’en servir, mais c’est une nouvelle saison, un nouvel effectif, un nouveau challenge. Puis si la compétition est importante pour le club, pour la ville – au tirage au sort, Président Comolli a affirmé que Toulouse défendrait crânement son titre –, les joueurs sont motivés de base, constate Carles Martinez Novell. Ce matin (samedi), j’ai senti l’équipe prête. On a tous adoré ce qu’il s’est passé lors de l’édition passée et si on veut répéter l’épopée, ça passe d’abord par gagner ce genre de matchs. Chez des adversaires qui, c’est certain, feront montre de beaucoup d’envie. »

A déchiffrer contre : TFC : Toulouse, au voisinage du gué, ne doit pas se égarer

Son pareil montagneux, Hervé Yvars, ne dit pas divers tour : « Nous avons de l’ambition quand bien même l’on sait aussi que la tâche s’annonce délicate, qu’il faudra courir. Maintenant, au niveau des émotions, pas de souci:les garçons connaissent déjà. Je rappelle qu’on a joué au Groupama Stadium face à Lyon l’année dernière (16e, défaite 3-0). Et, en 2022, devant Auxerre en Savoie (8e tour, revers 6-4). »

Novell : « Un coaching particulier »

Un CSF exact des itinéraire remarquables lesquels le mieux ronflant abri, forcément, celui-là de 2011 en compagnie de, on l’a déjà idéogramme ici, pas moins de trio Ligue 1 passées à la moulin chambérienne (Monaco, Brest, Sochaux).

A déchiffrer contre : Coupe de France Chambéry – TFC : du bouleversement pendant les buts, le hausse d’un oublié… découvrez le tend de Toulouse

Avec des interprétations qui partent de facto un peu-beaucoup-à la erreur pendant complets les direction. « J’aime ce style de rencontres, sourit Martinez Novell, plus ouvertes que les autres et qui procurent du plaisir aux fans. En tant que coach, il s’avère difficile de manager temps forts et faibles parce que, finalement, tu dois être concentré au max 90min durant. »

A déchiffrer contre : Coupe de France : dates, heures, chaînes… Le guide bourré des 32es de dénouement en compagnie de Revel, le TFC et Rodez

« Déjà, avant d’éliminer Grenoble au tour précédent (1-1, 5-4 tab), reprend Yvars, j’avais trouvé le groupe serein. Je ressens la même chose aujourd’hui » se veut vigoureusement heureux le spécialiste du intérieur de N3 (4 divisions d’zigzag).

Akrour : « Sur un match… »

Souriant et hardiment, lui recherche sur l’un des posts Facebook du association. « Toulouse est favori, bien évidemment. Nous devrons être concernés, rigoureux ; ça va aller vite, avec de l’intensité… mais sur un match tout est possible. »

Jolie argumentation signée Nassim Akrour, 49 ans et… leader buteur ex æquo en compétition du CS Foot (3B).

Bref, cette crise en stade qui mieux est sur un lieu totalisant a ensemble du appeau derrière un TFC qui doit paraître qui c’est le règle. « On s’est exercés sur pelouse artificielle ce matin, ce ne sera donc pas un frein pour développer notre jeu. Chambéry ? On a analysé et l’on sait comment ils évoluent. Après, ils peuvent arriver avec un nouveau plan. En changeant tout. C’est la Coupe. » Souvent hermétique, temporairement tragique, continuellement particulier.

Au Chambéry Savoie Stadium

> CHAMBÉRY SAVOIE FOOT (N3)  : Ostrowski (gard.) – M. Sylla, Poujol (cap.), Braillon, Saidani – Martineau, Kebani (10), Jacquet – Hdoubane, Tchaptchet, Scarantino./Entraîneur : Hervé YVARS.
Remplaçants : Gandet (g.), Bennour ; Belbey, Dompnier, Molinari, Taravel ; Akrour, Bury, Kalayci. Absent : Volic (inégal).
> TOULOUSE FOOTBALL-CLUB  : Dominguez – Kamanzi, Mawissa, Nicolaisen (cap.), Suazo – Skyttä, Spierings (6), Gelabert – Begraoui, Dallinga, Cissoko./Entraîneur : Carles MARTINEZ NOVELL.
Remplaçants : Restes (g.), Aradj, Keben, Zandén ; Casseres, Lahmadi, Sierro ; Dönnum, Edjouma. Absents : Aboukhlal, Schmidt, Desler, Genreau (blessés) ; Bangré, Costa, Diarra, Magri (CAN).
Arbitre : M. Gaël ANGOULA.

Comments are closed.