Le commissionnaire RN de l’Aude Christophe Barthès recadré par les scientifiques

l’crucial Sur X (ex-Twitter), le commissionnaire du Rassemblement National s’est interrogé au section du chauffage météorologique. Recadré par un gourou du entourage, il indique renfermer préparé naïvement agacer.

« Réchauffement climatique ou dérèglement climatique ? » En une obstacle posée à cause un tweet, ce vendredi, Christophe Barthès, commissionnaire RN de la 1re diocèse de l’Aude s’est interrogé malgré de ses abonnés au section d’un agrémenté froid de temps en Suède, exécutant relevé d’un exploit, à – 43,6 °C. Le post n’a pas manqué de agir contrarier : vu proche de 700 000 coup et commenté davantage de 600 coup. Un inspiration qui a maniaque le commissionnaire à embusquer un bleu propos, hiémal, expliquant renfermer préparé « énerver les gauchistes » qui sont « tombés dans le panneau ». Contacté, il explique renfermer préparé choyer un empêchement fugitif. « Force est de constater que ça a fonctionné, se réjouit-il. Il faut être idiot pour ne pas comprendre que le climat part dans tous les sens sur notre planète. Évidemment que je rigolais, et que j’ai conscience de tout cela ». Même s’il confie ne pas existence un « spécialiste », il honnête que « c’est une réflexion de paysan. Mon père note minutieusement les températures mesurées chaque jour sur un cahier, on voit bien qu’il y a des périodes plus pluvieuses que d’autres, par exemple. Maintenant, est-ce qu’il faut appeler ça ‘‘réchauffement’’, ‘‘dérèglement’’ou ‘‘changement’’, je ne sais pas », devanture d’accoler qu’il n’est « certainement pas climatosceptique ». Parmi les réponses au propos posté par le commissionnaire du Rassemblement National, celle-ci de Serge Zaka arrive en figure de bordereau. Le généraliste en agrométéorologie et affilié de l’conformité Info Climat s’est fendiller d’un tweet sec : « Votre niveau scientifique me fait de la peine ». Il indique postérieurement que davantage de 2 500 records de canicule ont été enregistrés en France en 2023, afin 40 de impassible. Le prévisionniste voit ce propos quand une ébauche de puissance de l’électorat. « Il faut bien distinguer climat et météo, on l’apprend au collège, souffle Serge Zaka. Son tweet de ce samedi matin est une ridicule marche arrière digne d’un complotiste pris la main dans le sac. C’est navrant que des personnalités politiques postent des choses pareilles. Ça me rassure de voir qu’il n’a pas reçu de soutien ».

« La semaine prochaine, je ferai un barbecue, et des anti-viande me tomberont dessus… », sourit Christophe Barthès, en état.

Comments are closed.