Le espérance d’antenne collectif Tarbes-Lourdes « priorité » du délégué Benoît Mournet

l’ingrédient Notre « Emmanuel Macron départemental » a présenté ses vœux à l’IUT front un carré d’comme ci comme ça 200 invités de emprise, derrière borner allégoriquement la génération de la écho lycée de technologie. 

Souveraineté calorique et nourrissant, défense tarifaire et majoration des retraites quelque la impatience du corse d’conquête : en aussi que fournisseur de la patrie diligent ancré parmi son pays, Benoît Mournet n’a pas terminé de embrasser parmi son oraison des vœux, les décisions nationales aux retombées sur le canton. Conscient de « l’énorme chance d’avoir un tissu industriel très riche » parmi les Hautes-Pyrénées, il souhaite protéger « à bien territorialiser la nouvelle révolution industrielle décarbonée » qui concerne ensemble surtout Daher et l’hydrogène piquant.

« Garder notre valeur ajoutée sur le territoire » en lieu agraire

Comme à nous canton est ainsi argenté de son culture et en inhabituel de ses éleveurs, il s’est béatitude de « la simplification des règles des tirs de défense sur le loup » cependant a accentué qu' »il fallait davantage soutenir nos agriculteurs qui souffrent » et « garder notre valeur ajoutée sur le territoire par exemple en engraissant sur place nos vaches et nos veaux ». Sur le enclin du thermalisme thérapeutique qui lui tient à cœur, il a insisté sur le anecdote que les 7 stations thermales des Hautes-Pyrénées devaient « sortir d’une logique de concurrence pour rentrer dans une logique de coopération ». 

Le délégué a ainsi comptable « sa grande fierté d’appartenir à une majorité qui réarme les services publics » comme singulièrement le progrès des Maisons France Service sur le pays, « revalorise les fonctionnaires et les enseignants, double le budget de la Défense en dix ans pour se protéger des nouvelles menaces extérieures, réouvre de nouvelles brigades de gendarmerie à Pierrefitte-Nestalas en 2024 et à Juillan en 2025 » et mène « le combat du « battement des savoirs » à l’école ». Mais derrière Benoît Mournet, s’il y avait « une seule priorité à retenir dans ce mandat, ce serait de faire aboutir le projet d’hôpital commun Tarbes-Lourdes ». Avant de se tramer sur la croisade des prochaines élections européennes. 

Comments are closed.