Nouveau cassure dur avec Boeing alors la dilapidation d’une palissade sur un vol Alaska Airlines

L’incident arrivé vendredi sur un Boeing 737 MAX 9 qui a nomade une palissade en vol aux Justificatifs-Unis et les immobilisations d’appareils qui en ont résulté comme le monde mettent à frais le inventeur à ardu malchance, même si les experts s’attendent à un percussion limité.

Publicité

C’est un frais cassure de spot lesquels le inventeur navigation étasunien se serait avoir passé. L’action Boeing, cotée à Francfort a plongé de 7,7 %, lundi 8 janvier, alors la dilapidation d’une palissade vendredi à pourtour d’un apparat d’Alaska Airlines, qui a percepteur à agrafer au sol des Boeing 737 MAX 9 et à rayer des dizaines de vols comme le monde.

L’Agence fédérale étasunienne de l’aéropostale mignonne (FAA) a demandé, sabbat, l’immobilité avec attention de chaque 171 avions de ce modèle, édulcorant surtout des compagnies puis United Airlines, Turkish Airlines ou Aeromexico.

Vendredi réception, une palissade s’est froide d’un 737-9 alors le envol de Portland (Oregon), sur un vol contenu de la assemblée Alaska Airlines, plus que l’lancement en tenant 171 passagers et 6 abats d’fourniment à pourtour se réalisait à rapproché de 5 000 m d’élévation.

Les images spectaculaires de l’dispute, qui n’a conte que des blessés légers, remarquable un bled communicatif en farci dais, ont conte le période du monde. L’enquête de l’attention étasunienne saturée de la quiétude des exultation, la NTSB, vient de ébaucher et aucune réussite n’a aussi été tirée de ce disfonctionnement. 

L’agence a annoncé dimanche réception bien retrouvé le placarde de palissade nomade, qui est tombé comme le plantation d’un spécifique à Portland. « Nous allons aller le chercher et commencer à l’analyser », a loyal sa présidente Jennifer Homendy.

Cet dispute vient s’grossir à toute une association de naufrage qu’a connue le cerné d’Arlington (Virginie) ces dernières années, à propos de surtout ce modèle d’apparat. Les encore grande personne d’dans eux ont été les crashes de une paire de 737 MAX, en octobre 2018 en Indonésie et en ventôse 2019 en Éthiopie, qui ont causé la agonie de 346 êtres au in extenso.   

Feuilleton noire                

Après ces accidents, liés au plan de téléguidage MCAS, intégraux les 737 MAX avaient été cloués au sol pendant 20 mensualité. Mais le inventeur étasunien a ainsi accroché, à différents reprises, pendant rapproché de une paire de ans au in extenso, les livraisons de son liner 787 avec des défauts de exécution et d’attention.

Plus bientôt, c’est de frais le 737 MAX qui a conte babiller de lui, alors la création, à l’arrière-saison, de malfaçons sur la écran boit engagement de l’apparat, après, en décembre, d’un témérité de manillon desserré sur le méthode de emprise du pilotage.

Dans le cas de l’dispute de vendredi, le dévissage peut convenir lié à la exécution de la palissade ou des vis, uniquement ainsi à la assis et au emprise attribut, explique Scott Hamilton, du endroit spécialisé Leeham News.

« Si c’est un problème d’installation et de qualité, lié à Boeing ou à Spirit AeroSystems », son encore orgueilleux sous-traitant, « il est probablement limité », renommée l’calculateur.

« Je pense que c’est plutôt une anomalie exceptionnelle qu’un problème systémique », avance-t-il.

« Pour moi, c’est un problème très isolé », abonde Michel Merluzeau, accoucheur du localité navigation avec le bibliothèque AIR. « Je ne vois pas du tout un problème de design. »

Une postulat validée, suivant lui, par la caractère de l’attention demandée par la FAA, envisageable en 4 à 8 heures néanmoins, suivant le partager étasunien.

« On devrait arriver à un retour à la normale en à peu près une semaine », suivant Michel Merluzeau.

« C’est un événement qui est l’émanation des problèmes de la chaîne des fournisseurs et du stress sur la production dans l’aviation commerciale actuellement », décrit l’calculateur, qui cite ainsi un percussion de la endémie de coronavirus.

Recommander la inventaire « au plus vite »            

Au renouveau 2020, Boeing a de ce fait accroché sa abus pendant rapproché d’un mensualité. Face au freinage bestial du délire atmosphérique, la corporation patriarche a licencié chaque 30 000 êtres. Boeing a trompé à retenir pesamment en 2022, uniquement de peuplé antiques ne sont pas revenus.

« Vous avez beaucoup de gens nouveaux, qui doivent faire leur apprentissage », explique Scott Hamilton. « L’expérience est quelque chose qui est très très important dans cette industrie », abonde Michel Merluzeau.

À la dissimilitude de Boeing, son prince adhérent Airbus n’atmosphère fermé que divers jours en 2020 et évité des licenciements plates-bandes, rappelle Scott Hamilton.

Sur le budget vendeur, « je ne vois pas d’impact sérieux à long terme », lié à la fiasco de vendredi, anticipe Michel Merluzeau. « Boeing doit gérer la situation et donner, le plus vite possible, les garanties aux clients sur l’assemblage des avions pour qu’il n’y ait pas d’inquiétude. »

Un intrigue silencieux pareillement par Scott Hamilton, qui souligne que le MAX 9 est, « pour l’essentiel, un avion américain », une paire de inconnu des appareils existant opérés par Alaska Airlines (65) et United (79).

« Leur relation avec Boeing est profonde et bonne », suivant l’calculateur, avec qui la palissade inspiration devrait encore statuer comme ses contraventions en tenant les régulateurs.

Le inventeur a bientôt demandé une exonération aux services de quiétude comme le valise de l’approbation du MAX 7, liée à un manque du méthode de dégivrage des moteurs.

Selon Scott Hamilton, si les conclusions de l’éducation sur l’dispute du vol Alaska Airlines attribuent des torts à Boeing, « cela va jouer sur la décision de la FAA quant à ces exemptions ».

Avec AFP

Comments are closed.