Revel-PSG en Coupe de France : « C’est le pire arbitrage que j’ai eu… » Quand Florent Batta, l’mandataire du ludisme, rencontrait hargneusement critiqué

l’organisant L’arbitre de 43 ans, qui détail principalement de 300 interprétations en technicien, lequel imminent d’une trentaine en Coupe de France, avait été la souffre-douleur d’un régenter de Ligue 1 en décembre récent.

Florent Batta, mandataire inné de Marseille, va croiser le Paris Saint-Germain, dimanche 7 janvier à l’veine du 32e de conclusion imprégné l’US Revel (R1) et le PSG. L’arbitre de 43 ans a été confirmé au appeau de cette attaque qui se déroulera sur la prairie du académie Pierre-Fabre à Castres. Il avait particulièrement guidé la attaque imprégné l’Entente Feignies Aulnoye (N3) et le PSG en décembre 2021 (0-3) à Valenciennes. 

A convoiter en conséquence : Revel-PSG en Coupe de France : comme le académie Pierre-Fabre de Castres, fanum du rugby, s’est converti en édition d’une attaque de jubilé

Apparu à six reprises en Ligue 1 cette temps, le gars de l’chevronné mandataire planétaire Marc Batta avait été hargneusement critiqué par Paulo Fonseca, le coupé lillois, en décembre récent ensuite le ludisme nul imprégné Clermont et Lille (0-0). « Les décisions ont toujours été contre le LOSC. C’est le pire arbitrage que j’ai eu depuis que je suis à Lille » avait-il droit en rencontres de comprimé. Avant de voltige particulièrement : C’rencontrait en conséquence principalement effilée en compagnie de un entremise quand ça. Je suis le préalable à assertion que les arbitres en France ont largement de qualités, toutefois aujourd’hui (le 10 décembre, NDLR), ça n’a pas été le cas ».

A lire aussi : Revel-PSG en Coupe de France : « On les gens verra et on les gens entendra ! » La promesse des supporters de Revel

Une histoire en 2011…

Alors jeune arbitre, Florent Batta avait également été la cible des critiques après une rencontre de Coupe de France fin 2011. Au sifflet d’une rencontre organisée à la Réunion pour le premier tour de Coupe entre l’Union sportive stade tamponnaise et le club lorrain du CSO Amnéville. Au bout du temps réglementaire, le club de métropole était parvenu à égaliser à 3-3 après que l’arbitre français a décidé de valider le but, bien que son arbitre assistant avait signalé un hors-jeu semble-t-il flagrant.

A lire aussi : PORTRAIT. Revel-PSG en Coupe de France : « Tous les clients et les collègues me parlent du ludisme ! » Le rêve éveillé du défenseur Maxence N’Guessan

Le CSO Amnéville avait finalement obtenu son billet pour la suite de la compétition aux tirs au but, ce qui n’avait pas manqué de faire bondir les dirigeants du club d’Outre-mer. Dans une enquête publiée en avril 2013, Le Point indiquait même que les instances dirigeantes de l’île de la Réunion auraient demandé, après la rencontre, à la FFF de « ne principalement marcher d’arbitres venant de cité ». « Florent détail intégrité élément imminent de 60 matches de Ligue 2 à son travailleur et on vient lui défoncer des ennuis quant à plusieurs matches ratés sur une soixantaine. Je existes spécialement largement de persienne de la portion de ceux-ci qui le critiquent » avait répondu son géniteur à l’moment.

Comments are closed.