Une enterrement, un parcage de 18 m2… Vladimir Poutine dévoile son contourné legs précocement les élections présidentielles russes

Ce mardi 30 janvier 2024, la Commission électorale de la Syndicat de Russie a publié un manuscrit proportionnel au legs capitaliste de Vladimir Poutine. La mémoire de ses profusion comprend un résidence, un parcage, trio voitures et une enterrement.

Dans le approprié de son cartouche à l’faveur présidentielle en germinal hominien, Vladimir Poutine a dû adjuger hétérogènes informations relatives à ses revenus et son legs, rapporte DHNet.

Le manuscrit spontanée particulièrement, que le Président russe a gagné au terminé 67,59 millions de roubles, ou bien 694 421 euros, au lycée des six dernières années. Un emprise qui comprend son appointements, une hôtellerie officier et des revenus provenant de la enchère de titres et de profusion immobiliers.

Un résidence de 77 m2 et une enterrement…

Il a impartialement ouvert conserver un résidence d’une longueur de 77 mètres carrés et un parcage de 18 mètres carrés à Saint-Pétersbourg. Poutine a affirmé avoir trio voitures : une GAZ M21 (Volga) de 1960, une GAZ M21 (Volga) de 1965, une Lada Niva de 2009 de la sorte qu’une enterrement.

Le gouvernant russe a impartialement affirmé qu’il disposait de 54,41 millions de roubles (ou bien 559 663 euros) en industrie, répartis sur 10 listes et 230 labeurs de la industrie PJSC de Saint-Pétersbourg, quiconque valant 11,81 roubles (ou bien 0,12 euro).

Il a, à sa prédisposition, un résidence de 153,7m² à Moscou cédé par le pouvoir qui lui permet quant à d’arguer un dépôt de 18m² de façonnage illimitée à Saint-Pétersbourg.

Un legs de 200 milliards d’euros

Selon le infos « Forbes », le legs du administrateur russe s’élèverait en illusion à 200 milliards d’euros, ce qui ferait de Vladimir Poutine l’une des créatures les encore riches du monde.

Selon Alexei Navalny, controversé du Kremlin et rival à Poutine, le legs de celui-là comprendrait un édifice d’une intrépidité de 1,5 milliard d’euros au trottoir de la mer Noire. Il serait le « palais le plus cher du monde » et se situerait sur un succession 39 coup encore noble que Monaco.

L’opposant avance impartialement que Vladimir Poutine détiendrait un « palais d’hiver » illégal chez les montagnes du Caucase qui lui servirait de arrêt de ski secrète.

Comments are closed.