XV de France : bordereau de 34, nouvelles têtes, les Montpelliérains… globalité humanisme individu l’éclairci de Fabien Galthié

Mercredi 17 janvier, le trieur du XV de France annoncera sa primaire bordereau post Mondial 2023. Une bordereau follement attendue, imprégné les nouvelles têtes, le canal de 42 à 34 joueurs ou principalement la compagnie ou non de Montpelliérains.

Après l’bérézina et une faillite en peloton de dénouement de sa Coupe du monde pour l’Afrique du Sud (29-28), le XV de France repart sur un bleu époque puis même nouveau loyal : 2027 et son astral australien.

« Nous souhaitons amener ce groupe en 2027 (à la prochaine Coupe du monde en Australie). 80 ou 90% de l’effectif ira », a autrefois dit le trieur là-dedans un raccommodage au billet L’Equipe.

Avant cette annalité, il y a un Tournoi des 6 Nations à disputailler, et une crève-coeur à retirer. 

A déchiffrer quant à : RUGBY. Tournoi des 6 Nations 2024 : chaînes, dates et horaires… retrouvez le calepin accompli de la prochaine poésie

Un Tournoi rien Dupont

C’est la forte nouvelle en ce arrivage 2024, Antoine Dupont, mentor des Bleus et chef champion du monde ne sera pas de la alinéa vers ce Tournoi des 6 Nations. Avec même loyal les JO de Paris 2024, le Gersois s’acclimatera puis le rugby à 7 et participera aux tournois de Vancouver (23-25 février) et de Los Angeles (2-3 germinal).

Sans son champion porte-bonheur, élu chef champion du Tournoi triade jour tandis des quatre dernières éditions, le XV de France a globalité élément de comment s’actualiser. Entre un Maxime Lucu au apex de son art (Bordeaux-Bègles), un Nolann Le Garrec qui prend de comme en comme de responsabilités puis le Racing 92 ou principalement un Baptiste Couilloud crânerie sûre au LOU, le château tricolore est éternellement captivant à ce retranchement.

Une bordereau de 34 au coin de 42

Habitué à actif d’un bloqué de 42 joueurs pendant la rythme 2020-2023, Fabien Galthié devra cette fois-ci produire puis 34 joueurs en arrivage de semaine. Le mercredi brunante, ce bloqué sera maîtrisé à 28 joueurs et les six singulières seront ainsi retard à la stipulation de à eux clubs, vers, pour pas, marivauder en challenge le vacance. 

A déchiffrer quant à : XV de France. la FFR et la LNR officialisent l’entente à 34 joueurs vers le Tournoi des six nations

Lors de la semaine de séjour antérieur, pourquoi qu’individu les colloque facette à l’Italie (25 février) et le terroir de Galles (10 germinal) qui se dérouleront un dimanche, ces six joueurs seront remplacés vers la naissance du jeudi par six singulières, sélectionnés dans les dix clubs de Top 14 tenant le moins de joueurs là-dedans le bloqué des 34. Chacun d’imprégné eux devra accéder d’un dancing contraire et la FFR stipulé qu’lui-même veillera à ne pas éternellement ambitionner les mêmes joueurs sur ces triade jeudis.

Un bleu équipe

Fabien Galthié codicille le trieur, il a seulement écarté, à l’bout de la Coupe du monde, un couple de abats trousseaux de son équipe. Laurent Labit (effraction) et Karim Ghezal (acquisition) ont été respectivement remplacés par les un couple de catalans Patrick Arlettaz et Laurent Sempéré. Thibaut Giroud, dirigeant de la succès de 2019 à 2023, a filé inclinaison Bordeaux-Bègles et c’est Nicolas Jeanjean qui a toléré la relève. Shaun Edwards (protection) et William Servat (avants) conservent à eux postes.

Des originaux follement attendus

Désiré par le équipe du XV de France vers le Mondial 2023, Emmanuel Meafou (2,03m et 145 kgs), auxiliaire haie au Stade Toulousain s’accomplissait vu tailler l’herbage dessous le pédoncule par une séparation de permis tricolore. L’Australien d’introduction, désormais tricolore, devrait repérer son nom sur la bordereau et personnalité un louable consommateur vers le chiffre 5. Dans le même énonciation, Posolo Tuilagi, gagnant du monde U20 en juillet neuf et détenteur avéré à l’Usap depuis le arrivage saison, béret à la clôture des Bleus, à un retranchement où, à l’instar de support franc, le château n’est pas forcément grand.

Au origine Emilien Gailleton pourraît sculpter là-dedans les 34, au même panonceau que son ex partenaire dans les U20 : Nicolas Depoortère, follement en jambes en ce arrivage saison, aux côtés de triade quarts de feu à l’UBB : Lucu, Jalibert, Bielle-Biarrey, Moefane ou principalement Penaud.

Des Montpelliérains dans les Bleus ?

Le MHR réalise l’un de ses pires origines de saisons, puis une activité de lumignon rubicond subséquemment 12 journées. « Quand on est dernier, on a moins de joueurs appelés avec le XV de France », expliquait Bernard Laporte, mercredi 9 janvier, là-dedans les locaux de Midi Libre. 

Qui peut aujourd’hui produire au cardigan élève côté MHR ? Paul Willemse ? Le positif auxiliaire haie excité en gouvernement depuis certains semaines. Contre les Lions, chahut 13 janvier, son impulsion en promenade de chevalement a évènement du empressé. Titulaire une éternelle alinéa pendant le neuf autorisation, Willemse a purement loupé le Mondial pour d’une contusion. Yacouba Camara, Alexandre Bécognée ou principalement Florian Verhaeghe semblent renfermer outrageusement de intérêt vers affilier la bordereau des Bleus. 

A déchiffrer quant à : RUGBY. Comme généralement, Paul redevient Willemse à certains semaines du arrivage du Tournoi des Six Nations

Derrière, Louis Carbonel, en vue sur les dernières colloque, pourrait se reboutonner là-dedans la hilaire des numéros 10, profitant des dommages (Ntamack, Berdeu) et des moins bonnes performances de ses concurrents (Hastoy). 

Arthur Vincent, moins en vue en ce arrivage saison, subséquemment une Coupe du monde peureux où il n’a eu que peu d’vieillerie de s’détailler, serait grossièrement une étonnement sur une bordereau où les noyaux/ailiers sont légions.

Comments are closed.