6 Nations : « Evidemment que ça a un impact… » Antoine Dupont et Romain Ntamack, cette liste qui démontre à elles largeur pour le XV de France

l’composant Le chopine de bouleversement sauvage et son paire à l’fruit ne participent pas, en cette période 2024, à la usuelle conflit communautaire. Leur éloignement, si miss est ailleurs d’individu la distincte intellect, a pesé tandis de la déroute afin l’Irlande vendredi 2 février à Marseille tandis de la vainqueur jour (38-17).

L’un est étincelé, l’étranger les mirettes rivés voisinage les anneaux olympiques. Romain Ntamack et Antoine Dupont ne participent pas, en cette période 2024, à l’livre du Tournoi des 6 Nations de rugby. Les double amas de la attache du Stade Toulousain sont remplacés en apprenti par un paire 100% Union Bordeaux-Bègles, Matthieu Jalibert et Maxime Lucu.

A bouquiner de même : 6 Nations : « Tout balayer d’un revers de main serait une erreur » jette William Servat postérieurement diligent analysé la déroute des Bleus afin l’Irlande

Deux créatures aguerris, et qui se connaissent privilège. Mais la stoïcienne vision l’a décidé : vendredi 2 février, après qu’ils subsistaient entiers les double à la arceau du jeu hexagonal afin l’Irlande (1ère jour du Tournoi), les joueurs du XV du Trèfle sont venus s’asservir pour capacité à Marseille (38-17). La attache a été en complexité, pendant l’série des secteurs de jeu.

L’absence du bicyclette Dupont-Ntamack a forcément pesé. C’est l’affinité gâtée du sélecteur Fabien Galthié, qui les a titularisés à 27 reprises depuis sa obtention de exercice en 2019, et pour lesquelles il a recueilli le Grand Chelem 2022.

A bouquiner de même : France-Irlande au Tournoi des 6 Nations : un payer gaélique a chuté pendant le Vieux-Port de Marseille postérieurement la perfection de son escouade

Et les chiffres sont têtus : pour eux, en dessous l’ère Galthié, le XV de France a remporté 86% de ses séminaire. Quand ils ne sont pas là, ce pourcentage sépulcre à 71%. « Évidemment que ça a un impact dans le jeu français » conférence l’antique Bleu Yann Delaigue (20 sélections, 1994-2005) pendant les colonnes du bulletin L’Equipe. « On parle du meilleur joueur du monde et d’un autre qui est peut-être le meilleur à son poste. Lorsque deux joueurs de ce niveau ne sont pas sur le terrain, ils te manquent. »

A bouquiner de même : Tournoi des 6 Nations : « Si ce n’est pas cette semaine… » Alexandre Roumat arrivé le XV de France pour l’assurance de s’attabler en Bleu

Tout en obligé que « Dupont, Ntamack, Lucu et Jalibert sont tous les quatre des joueurs qui excellent avec le ballon. C’est dans leur ADN. » Les observateurs s’accordent à allégation que le XV de France aurait probablement de même nomade la engagement si les numéros 9 et 10 du Stade Toulousain avaient été présents.

A bouquiner de même : VIDEO. Stade Toulousain-Bayonne : « Il faut lui rappeler des fois… » Antoine Dupont a oublié à quoi estafette il jouait et a été évoqué à l’bulletin

C’est particulièrement le cas de l’ex-demi de bouleversement planétaire Dimitri Yachvili : « À la charnière, on dépend beaucoup de la performance du paquet d’avants » avance-t-il, quand pendant L’Equipe. « Et vendredi soir, on était dominé. Je ne pense pas que Dupont et Ntamack auraient suffi pour battre les Irlandais. En face, Sexton ne jouait pas et ça ne les a pas empêchés de marquer cinq essais. »

Comments are closed.