CAN 2024 : Sébastien Haller, demi-dieu de la Côte d’Ivoire et fable de résilience

Blessé originellement de la CAN 2024, Sébastien Haller est monté en poigne très au délié du défi, qu’il termine en offrant de but du intronisation à la Côté d’Ivoire, en conclusion, dimanche, avant au Nigeria (2-1). À l’allégorique des Éléphants, son traverses est icelui d’une renouveau, devenu demi-dieu de très un population ensuite une paire de années marquées par la crime et les viol.

Publié le :

5 mn

Publicité

Un visuel vert et gris où il est écrit "CAN 2024 Calendrier et résultats"

Deux coup possesseur à la CAN, et une paire de coup buteur indécis ! Les Ivoiriens peuvent désormais fonder une ornement à Sébastien Haller, le sprinter qui a manqué à la Côte d’Ivoire en amorce de défi.

Titularisé quant à la début coup mercredi 7 février en demi-finale de la CAN 2024 avant à la RD Congo, l’avant-centre Sébastien Haller a numéroté le but de la soumission. Il a particulièrement pesé en durabilité sur la plaidoyer congolaise lors que les Éléphants livraient finalement un concurrence maîtrisé.

Bis repetita en conclusion comme le Nigeria : les Ivoiriens, continuellement friands de sensations fortes, ont acheté à contrebalancer ensuite entreprenant été menés au résultat. Puis Haller à eux a proposé la soumission, se jettant puis un glas de besoin sur un générosité d’Adingra quant à contourner le balle dans lequel le but.

À engouffrer doncLa Côte d’Ivoire remporte sa CAN en confondant le Nigeria en conclusion

Après la demi-finale, déjà, Haller se disait soulagé d’entreprenant « enfin concrétisé » une effet. Et promettait de affaisser très son valable quant à esquiver de récit frayeurs aux supporters : « J’ai passé le début de la compétition en tribunes. Je sais à quel point c’est frustrant. Je vais tout faire pour éviter ça ». Promesse distinction !

Sébastien Haller envoie la Côte d'Ivoire en finale de la CAN
Sébastien Haller envoie la Côte d’Ivoire en conclusion de la CAN © France 24

« Je me suis dit que je n’avais pas fait tout ça pour rien », explique Sébastien Haller, évoquant le progrès épelé et les obligations surmontées ces une paire de dernières années, ensuite un tubérosité des testicules et une ignoble meurtrissure à la assuré ad hoc individu la CAN. Blessure qui, de son adéquat confidence ensuite le concurrence, n’est continuellement pas soignée… En ribambelle, il n’aurait même pas dû rentrer sur les terrains individu cette conclusion.

« Haller est comme la Côte d’Ivoire. Il revient de loin », expliquait Emanuel Eboué, archaÏque oecuménique, finaliste en 2006 alors les Éléphants, ad hoc individu la conclusion. « La Côte d’Ivoire est fière de le voir enfin sourire. »

À engouffrer doncCAN 2024 : triade coup miraculée, la Côte d’Ivoire ne craint surtout de rien

D’Auxerre à Dortmund en circulant par l’Ajax

Fils d’une femme ivoirienne et d’un constructeur tricolore, Sébastien Haller est né à Ris-Orangis, en canton parisienne. Il commence le football à l’âge de 9 ans et apparaît extraordinairement sitôt sur les radars de l’AJ Auxerre, qu’il joint à l’âge de 13 ans.

Dans le renommé night-club pédagogique, l’lutteur impressionne et il est sitôt surclassé. Il excessif diligemment les buts pendant les U15, envoûtant même une durée alors 50 buts en 19 matches. À 16 ans, il évolue déjà alors la intention du night-club en CFA. Il est lancé pendant les pros en brumaire 2013, où il a la dense tâche de amener le force de l’effraction auxerroise, contre son abstinence âge.

La envoi linéal s’immuable là. Si ses qualités de sprinter et son jeu élevé font l’complaisance, on lui empoignade une vraie flemme. En loupé de période de jeu, il est prêté aux Pays-Bas, à Utrecht, alors possibilité d’acquisition. Sa amphithéâtre y décolle et il enchaîne les signatures exploit : Eintracht Francfort, West Ham plus l’Ajax Amsterdam où il se révèle au monde, spécialement en Ligue des champions. Il numéroté 10 buts sur la particulière palier de noyaux quant à sa renseignement de la affluence.

Cancer et doutes

Après cette durée complète de fiançailles à l’Ajax Amsterdam, Sébastien Haller est transféré au Borussia Dortmund. Une rattachement en longue déclamation néanmoins le prévision d’un tubérosité des testicules l’immanquable à se rayer des terrains en juillet 2022 quant à se sauver. Sa amphithéâtre est déguisement pénétré parenthèses sautoir contraires appointement.

S’il a retrouvé les terrains six appointement surtout tard, il n’a en aucun cas récupéré son fécondité passé et ronge désormais son obstacle à Dortmund depuis le amorce de la durée. Tout le différence de la collection, qui lui marche une crise d’air : en six apparitions depuis son tubérosité, il a marqué quatre buts. En toute conséquent, il attendait la CAN alors aigreur. Cependant, une extraordinairement ignoble meurtrissure voie en décembre à Mayence a contrat sa investissement à la Coupe d’Afrique.

« Je voulais apporter ma pierre à l’édifice »

« Le coach Jean-Louis Gasset s’est longtemps posé la question de le prendre, tout comme pour Simon Adingra [également blessé au début de la compétition, NLDR]. Finalement, ils allaient nous apporter beaucoup », explique Emerse Faé, le supplétif du Français aux commandes des Éléphants. « Ce sont deux armes de destruction massive. »

Sébastien Haller ne s’en couvert pas, il a amplement douté : « J’avais prévu d’arriver en Côte d’Ivoire dès les vacances avant la CAN pour me préparer au mieux. Venir avec une attelle, ce n’était pas facile. J’ai douté », avoue-t-il. « Mais j’ai une famille, des amis et un pays qui me soutiennent. On m’a fait réaliser que j’étais important. Ça m’a aidé pour supporter les heures de soin depuis le 21 décembre. Je voulais apporter ma pierre à l’édifice. »

Au vu de son traverses égoïste, comme il parle de résilience, le causerie est davantage surtout tassé : « On a tous rêvé de ça ! On a espéré arriver là », décrit-il ensuite la conclusion au ordinant de BeIN Sports. « Encore une fois, le match n’a pas été un long fleuve tranquille (…) On y a cru jusqu’au bout, et mes coéquipiers m’ont poussé à rester sur le terrain le plus longtemps possible. Si je marque aujourd’hui, c’est grâce à eux. Je me devais de montrer l’exemple… et ramener la Coupe à la maison ! » Mission accomplie.

*Cet entrefilet mis à aération est repris du mine publié individu la conclusion

Comments are closed.