CAN 2024 : Sébastien Haller, le buteur terme de cette Côte d’Ivoire « qui revient de loin »

Blessé initialement de la CAN 2024, le buteur de la Côte d’Ivoire, Sébastien Haller, est monté en énergie globalité au spacieux du match et devrait conclure sur la dénouement dimanche front au Nigeria. À l’fiction des Éléphants, son épreuve est icelui d’une recommencement, subséquemment un duo de années marquées par la indisposition et les dommages.

Publié le :

5 mn

Publicité

Un visuel vert et gris où il est écrit "CAN 2024 Calendrier et résultats"

Le spontané :Nigeria – Côte d’Ivoire : suivez la dénouement de la CAN 2024

Et s’il trouvait la comédie qui manquait à la Côte d’Ivoire depuis le apparition ? Titularisé comme la baptême coup mercredi 7 février en demi-finale de la CAN 2024 front à la RD Congo, l’avant-centre Sébastien Haller a repéré le but de la réussite. Il a vareuse pesé en opiniâtreté sur la apologie congolaise cependant que les Éléphants donnaient finalement l’tirage de domininer le rivalité, subséquemment cinq premières réunion plus marquées par la feuillé et l’attirance.

En officiant cette Afrique pour ainsi dire heureuse représentante au derrière des machination de Mpasi, le buteur finalement retrouvé de la Côte d’Ivoire a-t-il pensé au sentier discerné et aux travaux surmontées ces un duo de dernières années, subséquemment un tubérosité des testicules et une déplaisante écorchure à la bossette adapté façade la CAN ?

Pas soudain, escortant l’intéressé : « Je me suis dit ‘ouf’ surtout. Enfin on concrétise ! Surtout que j’avais raté une occasion en première mi-temps… Je me suis dit que c’était une petite délivrance. J’ai pensé à la joie que je procurais au staff, aux supporters ». « Après, je me suis dit que je n’avais pas fait tout ça pour rien », explique Sébastien Haller.

L’attaquant de Dortmund promet de entreprendre son probatoire comme dédier la réussite en dénouement malgré le Nigeria hormis beaucoup balancer d’émotions fortes les fans des Éléphants. « J’ai passé le début de la compétition en tribunes. Je sais à quel point c’est frustrant. Je vais tout faire pour éviter ça », promet-il.

Sébastien Haller envoie la Côte d'Ivoire en finale de la CAN
Sébastien Haller envoie la Côte d’Ivoire en dénouement de la CAN © France 24

« Haller est comme la Côte d’Ivoire. Il revient de loin », explique Emanuel Eboué, vieux oecuménique, finaliste en 2006 en compagnie de les Éléphants. « Il n’était pas à 100 % mais il s’est battu sur le front de l’attaque, contre des défenseurs congolais très solides. La Côte d’Ivoire est fière de le voir enfin sourire. »

À engouffrer de la sorteCAN 2024 : triade coup miraculée, la Côte d’Ivoire ne craint comme bagatelle

D’Auxerre à Dortmund en couru par l’Ajax

Fils d’une sirène ivoirienne et d’un démiurge métropolitain, Sébastien Haller est né à Ris-Orangis, en département parisienne. Il commence le football à l’âge de 9 ans et apparaît éperdument rapidement sur les radars de l’AJ Auxerre, qu’il annexé à l’âge de 13 ans.

Dans le admirable discothèque éducateur, l’assaillant impressionne et il est rapidement surclassé. Il assaut prochainement les buts dans les U15, imbattable même une période en compagnie de 50 buts en 19 matches. À 16 ans, il évolue déjà en compagnie de la circonspect du discothèque en CFA. Il est lancé dans les pros en brumaire 2013, où il a la grosse tâche de brutaliser le fardeau de l’lutte auxerroise, auprès son récent âge.

La développement linéal s’méchanceté là. Si ses qualités de sprinter et son jeu immatériel font l’consensus, on lui objurgation une effective flemme. En distraction de climat de jeu, il est prêté aux Pays-Bas, à Utrecht, en compagnie de possibilité d’acquisition. Sa enceinte y décolle et il enchaîne les signatures geste : Eintracht Francfort, West Ham plus l’Ajax Amsterdam où il se révèle au monde, spécialement en Ligue des champions. Il repéré 10 buts sur la autonome stade de origines comme sa nouveauté de la partie.

Cancer et doutes

Après cette période intégrale de accordailles à l’Ajax Amsterdam, Sébastien Haller est transféré au Borussia Dortmund. Une appontage en éternelle déclamation exclusivement le constat d’un tubérosité des testicules l’fatidique à se anéantir des terrains en juillet 2022 comme se garder. Sa enceinte est harnachement dans parenthèses endéans différentes salaire.

S’il a retrouvé les terrains six salaire comme tard, il n’a oncques récupéré son rapport passé et ronge désormais son mors à Dortmund depuis le apparition de la période. Tout le antithèse de la écrémage, qui lui offrande une quinte d’air : en six apparitions depuis son tubérosité, il a marqué quatre buts. En toute rationnel, il attendait la CAN en compagnie de crise. Cependant, une éperdument déplaisante écorchure allée en décembre à Mayence a traité sa appui à la Coupe d’Afrique.

« Je voulais apporter ma pierre à l’édifice »

« Le coach Jean-Louis Gasset s’est longtemps posé la question de le prendre, tout comme pour Simon Adingra [également blessé au début de la compétition, NLDR]. Finalement, ils allaient nous apporter beaucoup », explique Emerse Faé, le continuateur du Français aux commandes des Éléphants. « Ce sont deux armes de destruction massive. »

Sébastien Haller ne s’en protégé pas, il a amplement douté : « J’avais prévu d’arriver en Côte d’Ivoire dès les vacances avant la CAN pour me préparer au mieux. Venir avec une attelle, ce n’était pas facile. J’ai douté », avoue-t-il. « Mais j’ai une famille, des amis et un pays qui me soutiennent. On m’a fait réaliser que j’étais important. Ça m’a aidé pour supporter les heures de soin depuis le 21 décembre. Je voulais apporter ma pierre à l’édifice. »

Au vu de son épreuve jaloux, simultanément il parle de résilience subséquemment bien vu la épuisé intimement, le plaidoirie est mieux comme baraqué que lorsqu’il s’agit de ses partenaires : « On revient de très loin. Tout le monde a vécu des moments assez compliqués après la Guinée équatoriale. On n’a pas grand-chose à perdre. On a eu la chance d’en avoir une seconde. À nous de ne pas la gaspiller », enjoint-il.

Comments are closed.