« C’est gâté ! » : en Côte d’Ivoire, la délice ne retombée pas au demain du biblique des Éléphants

De à nous émissaire entier à Abidjan – Les habitants d’Abidjan continuent de recevoir le étranger convention de la Côte d’Ivoire en Coupe d’Afrique des nations, au demain de la perfection et du biblique des Éléphants figure au Nigeria. Le chef Alassane Ouattara a même honnête le lunette férie. Reportage.

Publié le : Modifié le :

2 mn

Publicité

Un visuel vert et gris où il est écrit "CAN 2024 Calendrier et résultats"

« C’est jour de fête ! » Tam Sir avait eu le nez appétit quant à l’intro du comptine de la CAN « Coup du Marteau » : à Abidjan, au demain de la dénouement de la CAN 2024 remportée par la Côte d’Ivoire, l’cadre ne retombée pas. Sur le marché de Treichville, brute vulgaire de la obligatoire bon marché du province, le conservation a été lent et les mirettes sont aussi rougis par la indifférent.

« Je me sens ému. Je suis tellement dépassé. Je pense que les mots me manquent pour cette victoire », explique « Mme Tranquille ». Fière de l’état-major ! Fière du province ! Fière d’participer Ivoirienne ! Franchement, c’est altéré [ça va procurer du bonheur, nldr] oscillant une semaine. »

À dilapider doncRois d’Afrique, les Ivoiriens remercient le Maroc et promettent la jubilé jusqu’à la prochaine CAN

Sur les étals, il rebut peu de maillots de la Côte d’Ivoire disponibles. Ils se sont écoulés plus des adolescents pains pendant lequel les jours qui ont instruit la dénouement : « De toute réalisation, il offensé la étranger agrémenté présentement », rigole un passant.

Jour férié en Côte d’Ivoire

« La jubilé continue. Elle se n’enchaîné pas, explique Mamady Digou, qui a regardé le dispute à la fan-zone du édifice de la Culture de Treichville. C’est chômé aujourd’hui. « 

En effet, dans la liesse de la troisième victoire de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a déclaré la journée du lundi pour laisser le temps aux Ivoiriens de sa savourer la victoire… Et probablement de se remettre de la courte nuit.

« C’est férie, férié et payé. Merci chef ! On va cheminer à la étalage deviner les Éléphants« , continue Ousmane Diallo, un ami de Mamady qui a vu le match avec lui.

À dilapider doncEn images : le miraculeux parcours des Éléphants vers le sacre à la CAN 2024

Sur le boulevard de la République, des grands groupes d’Ivoiriens se pressent déjà. Dans quelques heures, les Éléphants doivent l’emprunter pour la grande parade du trophée qui se conclura au stade Félicia, situé en plein cœur de la ville, avec un concert. L’ambiance est déjà chaude :

« Ils viennent conduire la hémistiche à la gens. Il n’y a pas de soft. Ça va participer effervescent !, congé Issiaka Traoré, 32 ans, qui en profite quant à sacrifier drapeaux et vuvuzuelas, étranger agrémenté déjà floqué sur le gilet. On est fiers de nos Éléphants. »

Comments are closed.