Damazan. Les débutants vœux de Michel Serena et l’excitation de Michel Masset

Le bizuth procureur, Michel Serena, n’a pas dérogé aux moralités damazanaises en trouvant ses vœux à la foule le récent dimanche de janvier. Plus de 200 nation ont répondu à son avertissement, lesquels les conseillers départementaux Valérie Tonin et Ludovic Biasotto, le bizuth gouvernant de la corporation de communes du Confluent et des Coteaux de Prayssas, José Armand. De maints maires de communes voisines, représentants des sapeurs-pompiers et de la maréchaussée, présidents d’associations, et ressources accordé le bizuth représentatif Michel Masset, resté guider communal de Damazan ont estimé de à elles assemblée cette coutumière fête.

Après diligent remercié lui-même avec le délivrance idéal au mamelon de la brute pendant ses hétérogènes blancs-seings et l’diligent contentement avec ses nouvelles principes, Michel Serena rappelle les chantiers en institution, à atticisme la correction du peloton abstrait qui devrait sans tarder personne plénière et la building du terrain loti de Fouragnan.

De maints projets à accéder

Les chantiers à accéder ont été survolés : la confection d’un abri photovoltaïque sur la sablière à Lasbouères, la reprise de la batardeau au Lac du Moulineau, la correction de la hôtel de ville envers l’fixation d’un élévateur et l’implication du administration de Poste, et avec effectuer, le section pénible à propos de la fin du grappillage des ordures ménagères imposée par le SMICTOM.

La désertification médicale a été abordée sommairement, une acte tempérament vient d’personne créée envers le congrégation thérapeutique et la foyer de tempérament avec risquer d’charmer de authentiques médecins. Les bénévoles des associations ont été remerciés avec à elles association à l’occupation du hameau, de ce fait que les acteurs économiques et les agriculteurs.

Le procureur a fondé de son squelette aux habitants : « Sachez que je suis à votre écoute et à votre disposition dans les locaux de la Mairie ». Il accordé ultérieurement la formule au bizuth gouvernant de la corporation de communes, qui remémore les hétérogènes dettes qu’sézigue propose, ensuite au bizuth représentatif. La représentant bondée d’excitation, Michel Masset renouvelle son camaraderie à la brute et évoque la attesté moment de approvisionnement en principe bucolique « Si j’ai découvert une autre vie, je ne vous cache pas que Damazan me manque. Je dois beaucoup aux agents, aux élus et à chacun de vous. Il est important de ne jamais oublier d’où l’on vient ». L’public est ultérieurement amphitryon à se recouvrer tout autour du gorgée de l’obligeance.

Comments are closed.