Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : déconvenue, ténèbres d’dipsomanie, interrogatoires… Quand le dispute du XV de France vire au désordre

l’crucial Les joueurs du XV de France défient ceux-ci du Chardon ce chahut 10 février (15h15), entre le acclimaté de la adjoint date du Tournoi des 6 NAtions. Il y a 6 ans environ fois revers fois, le dimanche 11 février 2018, les Tricolores se déplaçaient à Edimbourg revers y affronter l’Ecosse entre une Tournoi. Un arrivée qui vire au hallucination derrière la ténèbres mouvementée qu’ont coutumier quelques joueurs de l’entente de l’ancienneté.

Very bad trip. Défaits en aération du Tournoi 2018 par l’Irlande (identique cette période) et par un drop gangster de Jonathan Sexton derrière la dame, les Bleus se rendent en Ecosse revers poivrer la gouvernail. Mais le XV du Chardon, emmené par un Graig Laidlaw des grands jours, maintient les Bleus la mine inférieurement l’eau (32-26). 

Après la engagement, et autorisés à provenir par le trieur de l’ancienneté, Jacques Brunel, méconnaissables joueurs du XV de France quittent l’taverne Balmoral revers envoyer former la congé à Edimbourg. Au Tigerlily, un bar circonscrit sur George Street, et entre la boîte voisine, le Lulu. Très éméchés à la randonnée, les Bleus auraient échangé des viol alors des Ecossais. Un permanence propre divergent de la sorte « officielle » énoncé à l’ancienneté.

A annihiler donc : Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : Finn Russell endroit Antoine Dupont ! Pourquoi l’Ecossais est le sportif le encore payé au monde

Celle-ci suppose qu’Arthur Iturria se serait fracturé le nez et accueillant la commissure en bondissant entre son lit. Et que Geoffrey Palis se serait accueillant une coupole sourcilière en heurtant un applique alors d’un jeu à avaler.

Des joueurs interrogés par la commissariat

Plus tard, entre la mansarde d’taverne d’un sportif hexagonal, une austérité amie, aurait subi des claques formidablement appuyées. Elle a porté critique revers intrusion sexuelle. Un son repéré par Teddy Thomas en distinct avait fuité sur internet, l’ailier y raconte diligent quitté la mansarde où se voyait une « gonzesse » alors d’discordantes joueurs, rien classicisme ce qu’il s’y est passé subséquemment.

A annihiler donc : Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : Woki, Bielle-Biarrey, Roumat… Quelle dissertation du XV de France extérieur au XV du Chardon ?

Lundi potron-minet, la commissariat d’Edimbourg empêche l’aéroplane du XV de France de débarrasser revers avive délibérer méconnaissables joueurs. Six cosmopolites manquent à l’exhortation à l’survenance du préexistant aéroplane à l’terminal d’Orly : Anthony Belleau, Jonathan Danty, Yacouba Camara, Félix Lambey, Louis Picamoles et Rémi Lamerat. Ces six joueurs sont enfin rentrés en fin de congrès en France.

A annihiler donc : Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : aussi l’distribué du dispute Nic Berry, anachronique sportif, a farouchement mis fin à sa cirque

Les autorités écossaises ont enfin concédé derrière recherche qu’ »aucun crime » n’avait « été commis », et précisé qu’elles-mêmes n’avaient eu ventosité d’aucune grabuge impliquant les joueurs, identique symbolisé par méconnaissables médias gaulois.

Des sanctions de la Coalition

Après cette congrès, méconnaissables joueurs ont été exclus du totalisé gêné revers défier l’Italie, revers la inconnu date du Tournoi des six Nations. « Par ce comportement inapproprié, ils n’ont pas respecté leur statut de joueur international et les devoirs qui en découlent », avait établi la Coalition française de rugby (FFR) entre un récépissé, mardi 13 février.

A annihiler donc : Écosse – France au Tournoi des 6 Nations : peu de changements au sujet de à l’Irlande, découvrez la dissertation notoire des Bleus

La FFR n’avait ensuite cité annulé nom. Mais cette pénalité concernera enfin l’ailier Teddy Thomas, déjà chansonnier de triade essais en paire sports parce que l’Irlande plus l’Ecosse, toutefois donc les troisièmes paliers Louis Picamoles et Sekou Macalou, les noyaux Rémi Lamerat et Jonathan Danty, les deuxièmes paliers Félix Lambey et Arthur Iturria, de ce fait que l’placier Anthony Belleau.

A annihiler donc : Ecosse-France au Tournoi des 6 Nations : « Il joue à Candy Crush, mange des bonbons, boit du Red Bull… » Finn Russell documenté en folles anecdotes

Le XV de France se déplace ce chahut à Murrayfield, alors autant l’voracité de poivrer la mine. En espérant que l’terminaison bien davantage bienfaisant aux Bleus qu’il y a six ans. 

Comments are closed.