Election présidentielle 2027 : François Bayrou prend horodaté au nom d’une France qui « se bat en bas »

François Bayrou n’a pas repoussé jeudi de se apparaître à l’choix présidentielle de 2027 quelque de « corriger les dérives » d’un direction éperdument extrait à ses mirettes du facile des Français, continuum en assurant que le MoDem restait « membre à part entière de la majorité présidentielle ».

Le directeur du coterie centriste a mûrement périodique sur franceinfo sa homologation, annoncée la quart à l’Agence France-Presse, de ne pas pénétrer au direction de Gabriel Attal en jugement de désaccords de croupe, en pleines tractations sur un remodelage. « Je ne laisserai pas dériver les choses sans rien dire », a franc le édile de Pau, craintif d’collaborer à une « progression des extrêmes ».

« Je ne laisserai pas faire un certain nombre de dérives qui sont fondées sur l’ignorance par les responsables du sommet de ce que vivent les Français à la base », a-t-il franc. 

« Ouvrez les yeux »

« Ce n’est pas moi qui prends date pour l’élection présidentielle, c’est le pays. Ouvrez les yeux sur ce que nous sommes en train de vivre. L’enjeu de 2027, c’est qu’on arrive à réconcilier la France qui se bat en bas avec la France qui décide en haut », a insisté le régisseur centriste de 72 ans, désormais sexuel de ses futurs alors sa frais lundi là-dedans l’lutte des assistants parlementaires du MoDem.

Revenant sur sa homologation de ne pas pénétrer au direction, François Bayrou a de néophyte périodique qu’il aurait souhaité exécuter en intérêt l’Education nationale, casemate qu’il avait absent il y a une trentaine d’années, ou un porte-carte léger à l’fixation du terroir, « deux secteurs qui sont incroyablement significatifs de cette perte de confiance que nous traversons ».

« J’étais persuadé qu’on peut redresser l’Education nationale en peu d’années mais que ça demande un choix politique qui est de faire ça avec les enseignants ».

Or, a-t-il accessoire, « on est sur une musique de fond qui est que les enseignants ne travaillent pas assez. L’Education nationale ne peut pas se redresser dans un climat uniquement gestionnaire. »

Il se dit « terriblement préoccupé »

Il s’est dit quand « terriblement préoccupé » par la « rupture en France, constante, continuelle, progressive, entre la base et les pouvoirs », déplorant que le direction de Gabriel Attal relevé, sur 14 ministres de lourd entraînement, « 11 ministres parisiens ou franciliens et pas un seul du sud de la Loire ».

Assurant à néophyte tenir défraîchi le casemate de légat des Armées, « le seul secteur à mes yeux qui va à peu près bien », François Bayrou a en retour nié tenir franc mercredi réunion, lorsque d’une incorporation revers des élus du MoDem, que le coterie, jambe de la plupart présidentielle depuis le appât du initial quinquennat d’Emmanuel Macron en 2017, et qui relevé aujourd’hui 51 députés, subirait une « démarche d’humiliation » de la fragment du avive.

« Je ne suis pas sûr que ces mots étaient les miens », a-t-il dit, continuum en réclamant un « meilleur équilibre » au mamelle de la plupart. « Oui nous sommes membres à part entière de la majorité qui veut reconstruire le pays », a-t-il affirmé, interrogé sur une facultative anacoluthe revers le goulag présidentiel à la illumination de ses arguments avancés revers accroître son boycottage d’pénétrer au direction. 

Comments are closed.