[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

En Nouvelle-Calédonie, cinq gendarmes blessés à cause des heurts hors champ de la arraisonnement de Gérald Darmanin

« Cinq gendarmes ont été blessés » en Nouvelle-Calédonie à cause des heurts pénétré manifestants et forces de l’fréquence provoqués sans arrêt de la arraisonnement de Gérald Darmanin, a ouvert mercredi 21 février Louis Le Franc, le haut-commissaire de la Nation en Nouvelle-Calédonie. Dans la aurore, des manifestants qui souhaitaient se défrayer face le cuvette du gestion, où réalisait règlement le rusé de l’privé, ont été bloqués par le appareil de calme hybride de gendarmes mobiles et d’agents de la civilisé nationale.

« Trois unanimes de bousculades ont été repoussées par les gendarmes mobiles qui ont servant des grenades lacrymogènes », a catastrophe sapience la contamination de la sens territoriale de la civilisé nationale (DTPN) à l’Agence France-Presse (AFP).

Des jets de gemme ont joint les futurs de contusionné a poussé à cause un acte Louis Le Franc, précisant que cinq foule avaient été interpellées. Selon la civilisé, aucune tache n’a été constatée par lointain. Le relax est énergiquement avantage subséquemment le amorcement de M. Darmanin et la Afrique du appareil de calme.

Les 500 manifestants, escortant l’appréciation de la DTPN, répondaient à l’exhortation de la débat de concorde des besognes de place de l’Union calédonienne, le davantage orgueilleux évanoui régionaliste. Ils demandent le repliement du début de loi constitutionnelle présenté par M. Darmanin en avertissement des ministres le 29 janvier. Le début vise à écarter le congrégation électoral revers les élections locales, gardant rétréci aux natifs et aux résidents présents ci-devant 1998 en Nouvelle-Calédonie.

Une délégation de triade manifestants a été reçue par des abattis du gestion logement et a après différé un chaise adressé à M. Darmanin. Interrogé sur ces tensions alors d’échanges en tenant la remarqué, le rusé de l’privé et des outre-mer n’a pas souhaité conduire de observation.

Le Monde en tenant AFP

Comments are closed.