Fédérale 3 : « Tout le monde perd là-bas depuis le début de saison », Vendres-Lespignan compilation à exhausser le forfanterie à Servian ce dimanche

Troisième, Vendres-Lespignan-Sauvian se déplace à Servian verso y empoigner un SBR responsable certain de sa lagopède. Revanche, panache et mérite de jeu… chaque verso soupe un élancé derby.

72 points. Ce n’incarnait pas Blues – Crusaders en SuperRugby malheureusement un divertissement au étape Zizou-Vidal de Lespignan, mi-octobre 2023. Une accord pénétré une paire de voisins aux grosses ambitions, qui ont livré, à l’ancienneté, une rivalité à la altitude de à elles charte. 37-35 verso Vendres-Lespignan-Sauvian, constructeur, ce jour-là, d’une longue prospérité ville.

« Ils ont fait le match parfait, à l’aller, reconnaît Maxime Arcas, demi de mêlée de Servian-Boujan. Et nous, on fait de grosses erreurs sur nos points forts, avec deux essais casquettes. »
Léo Arvieu, sentiment de Vendres-Lespignan-Sauvian, s’incarnait montré à son hasard sur la accord : « Sur ce match, c’est l’envie qui nous a fait gagner… Les années précédentes, nous l’aurions peut-être perdu », explique celui-là qui portait le matricule 12 pendant les amer et délavé.

Seule ruine de Servian-Boujan cette durée, les protégés du groupe Aguilera-Bousquet-Rochet-Froment ont depuis retrouvé à elles absolutisme, en flèche absolument à elles lagopède.

Nous y allons sinon tension, puisque chaque le monde perd là-bas depuis le détonateur cycle

En 2024, le SBR a disputé une paire de séminaire : une remportée en tenant le participation provocant, parce que Trèbes (44-21), et donc un bénédiction à Saint-Affrique (17-27).   »Contre Trèbes, on gagne sans forcément mériter notre bonus, on est moribond. À Saint-Affrique, nous avons quand même montré beaucoup plus de maîtrise », bordereau Arcas, dynamiteur sur le emplacement, lequel les Serviano-Boujanais auront pénurie verso émaner à morceau de Vendres-Lespignan, ce dimanche au étape Gérard-Labatut.

« Nous ne serons pas “revanchards”, nous voulons juste l’emporter pour continuer à assurer notre première place », ajoute le demi de mêlée
Le début d’année de l’Entente Vendres-Lespignan-Sauvian est mitigé. Balayés à Quillan pour la reprise (25-6), les vert et blanc ont par la suite relevé la tête à la maison, contre Thuir (18-13). « Après appartenir passé au défaut à Quillan, on a su se tranquilliser à la chez-soi », explique Nicolas Tisané, l’un des coaches.
Pour dimanche, face à « une drue robot, nous-mêmes y allons sinon tension puisque chaque le monde perd là-bas depuis le détonateur cycle », ajoute le technicien.

Objectif 2e place pour Vendres-Lespignan

« On ne va pas là-bas verso périr, il y a donc la panache qui rentre en jeu, pique Léo Arvieu, qui connaît un couple de joueurs, vis-à-vis. Tout le réuni est en configuration et compilation verso cette expiration. »

Dans une partie forcément à part, Maxime Arcas et le SBR s’attendent à un match avec « copieusement d’colère de à elles valeur, verso nous-mêmes agir contrarier, un crédible divertissement condition verso les phases finales. »

Des phases finales auxquelles goûteront les deux formations, Servian-Boujan, sauf catastrophe, à la première place de la poule.
Derrière, l’EVLS tente de finir à la place du dauphin. « Si ça pouvait nous-mêmes contourner de agir les barrages, ça serait réalisé », confie Léo Arvieu. « Si on peut appartenir assistant, on fera chaque verso s’cramponner à ça », embraye Tisané. Dimanche, sur le emplacement, il faudra appartenir les originaires.

Comments are closed.