Football : moyennant l’Olympique d’Alès, à jeune déconfit et relégable, il y a obligation

National 2 / 15e naissance. Après quatre nuls d’affilée en challenge, les Alésiens se sont inclinés dans le chef Aubagne (1-0). Avec des doléance, chez constamment…

Aubagne 1 – Alès 0
Stade de Lattre de Tassigny.
Mi-temps : 1-0. Arbitre : Alexandre Mercier.
But moyennant Aubagne : Vialla (6e).
Avertissements à Aubagne : Dahmani (45e+2), Gil (62e).
Avertissements à Alès : Nadifi (8e), Ben Nasr (22e), Yalaoui (87e).

AUBAGNE : Gil – Khalid, Nehari, Carbonero, Mouton – Pioton (Benhattab 73e), Amiri (cap), Kaboré, Vialla (El Faqyh 53e) – Tafni (Djaballah 53e), Odzoumo (Sylva, 90e).
ALES : Moreau – Yalaoui, Cros, Nadifi, Djabou (cap, Duponchelle 80e) – Dabo (Baptiste 80e), Ben Nasr (Kich 63e) – Baana Jaba, Franco, Je. Balmy – Betra (N’Fa Diaby 63e).

Quand ça ne veut pas… L’OAC s’est plus retrouvé réglé, l’OAC a plus raté un penalty, et l’OAC s’est plus vu contester un but qui semblait réglementaire pour les derniers instants. C’est dur à empocher, et c’est dur de ôter de la serpentin annulation.

Pas Calimero

« Je ne veux pas passer pour un Calimero, mais c’est la réalité : on a encore dominé chez le leader, on a passé 90 % du temps dans leur camp et beaucoup poussé, on a eu les occasions, mais on ne la met pas au fond. Et quand on marque, on nous refuse le but », confie, dépité, l’instructeur Hakim Malek.

Penalty raté et but refusé

Après quatre nuls d’affilée en challenge, Alès s’est biaisé par le extremum à Aubagne, qui restait sur 7 victoires et 4 nuls depuis sa dernière faillite à… Pibarot, le 9 septembre (3-1).

Calimero ou pas Calimero, les Provençaux que l’on connaît et qui existaient présents au palestre certains l’ont indubitable : les Oaciens ont événement surtout que disputer plus les primitifs de la faisan A. Mais ils n’ont pas été récompensés. Parce qu’Aubagne, qui a touché du chênaie (83e), a été éperdument cohérent défensivement alentour d’un suisse délicat ; étant donné que les Gardois ont raté l’obligatoire (par Franco, 63e), un penalty (par Ben Nasr, 35e) et une double d’contraires opportunités ; et étant donné que l’négociateur M. Mercier a vu un excepté jeu sinon peur utopique de Yalaoui sur l’assiette de N’Fa Diaby (88e).

« Je pense que certains n’ont pas conscience de la complexité de la situation »

Que condamner aux Oaciens, plus ? D’entreprenant « été craintifs (ouverture du score provençale par Vialla, 6e) avant d’être conquérants, répond Malek. On n’a pas joué comme une équipe qui se bat pour son maintien. Je pense que certains n’ont pas conscience de la complexité de la situation. Notre contenu n’est pas mauvais… mais il n’est pas payant ».

Les recrues permettront-elles d’revenir en arrière la disposition ?

En N2, le abondance fuit l’OAC, pénultième, depuis quatre appointement, le 7 octobre à Hyères (2-1). Le défensif Khemais (un climat attrayant au groupe de racine de Nîmes Olympique) et l’provocateur Correa (ex Grenoble, L2), dernières recrues du mercato, permettront-elles d’revenir en arrière la disposition ? Le davantage tôt sera le surtout, car il y a obligation.

Comments are closed.