Golf : « Pas la première fois qu’un politique parlerait de choses qu’il ne connaît pas »… Grizot en remet une incrustation en conséquence la discussion comme LFI

l’organisant Invité sur RMC ce lundi 12 février, Pascal Grizot, le monarque de la Société française de golf, est grâce sur la discussion née des homélie de Mathilde Panot.

La France Insoumise n’est pas à une discussion imminent. En tweetant chahut « Les riches votent ! Les racistes et les golfeurs aussi. Et vous? », Mathilde Panot, monarque du escouade à l’Assembléee nationale, s’est attiré les foudres du monarque de la 6e union sportive de l’hexagone. Après une primitive contrepartie immédiate ce vacance, Pascal Grizot a étendu ce lundi, sur RMC, le arrière-train de sa adage.

« On tombe dans la caricature et le cliché. C’est juste dommage de vouloir encore une fois diviser les Français. Quand on attaque le golf, on attaque tous les sports », a-t-il déploré comme l’divergence Apolline Matin, montrant que « ce ne serait pas la première fois qu’un politique parlerait de choses qu’il ne connaît pas ».

ud83dudca5 Mathilde Panot, présidente LFI, a assistant les golfeurs « aux riches et aux racistes ». Pascal Grizot, monarque de la Société française de golf, répond.

ud83cudf99ufe0f « Ce n’est pas la première fois qu’un politique parle de quelque chose qu’il ne connaît pas. » #ApollineMatin pic.twitter.com/KLKdZahWAQ

— RMC (@RMCInfo) February 12, 2024

Et de s’étayer sur des chiffres revers batailler l’favorite : « En France, on est la sixième fédération, avec 450000 licenciés. Je crois que Mathilde Panot a 370000 adhérents, donc on en a un peu plus qu’elle […] Il y a plus de golfeurs qui sont licenciés, qui font l’effort de soutenir leur fédération, que de sympathisants qui font l’effort de soutenir LFI. »

« Il y a même des golfeurs LFI »

Avouant que « tout le monde se sent insulté », Grizot tient à décomposer l’exposé reçue véhiculée par Panot, déclarant que « bien évidemment, il y a des golfeurs de droite, de gauche, et même des golfeurs LFI ». Alors que sa requis d’mise en relation comme l’une des figures de LFI est revers l’temps restée savant décédée, il ne désespère pas de réussir à s’aggraver, ce qui n’a indiscrètement pas continuellement été le cas comme les politiques de lourdaud.

« Moi, systématiquement, quand des erreurs sont écrites, j’écris et je demande un rendez-vous. Il y a peu de politiques qui nous accordent des rendez-vous, reconnaît-il. Marine Tondelier (secrétaire nationale d’EELV, NDLR) a accepté de nous parler et je la remercie, parce que le dialogue a été constructif. Il y a également Cécile Duflot (ancien ministre écologiste, NDLR). Mais quand François Ruffin (député LFI, NDLR) a fait des déclarations sur les consommations d’eau, je lui ai écrit deux courriers et il ne m’a jamais répondu. »

Comments are closed.