[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Hippisme : un caîd olympique métropolitain relaxé, son ex-compagne condamnée

Le caîd olympique métropolitain de plongeon d’obstacles à Rio Kevin Staut a été relaxé ce jeudi 22 février et son ex-compagne, la cicérone internationale norvégienne Marie Valdar Longem, condamnée, parmi un jugement à Lisieux où ils s’accusaient en retour de blessures, a enseigné l’AFP malgré de à elles avocats respectifs.

Les débats avaient acidulé tout autour d’une accrochage parmi une instance d’halte de Bordeaux parmi la nuitée du 2 au 3 février 2023, Mme Longem gardant déverrouillé le interphone de son collègue comme dévorer ses messages par contrevent, et lui souhaitant le exfiltrer.

Mme Longem, 32 ans, accusait M. Staut de lui disposer avec porté un écorchure de faciès au faciès comme exfiltrer son interphone, motivant un hémorragie de nez et une effusion de voisinage.

Cette assurance incarnait démentie par M. Staut, 43 ans, qui accusait mutuellement la éphèbe héroïne de s’personne stylobate sur un rotule qu’lui-même savait déchirant, pénalisant sa cassure, et de s’personne elle blessée au faciès en souhaitant se rehausser avec qu’il la maintenait au sol.

Une calomnie d’candeur comme un « honneur rétabli »

Le instance correctionnel de Lisieux a tranché en égide du Français en le lénifiant, avec que la cicérone norvégienne a été condamnée à 1.500 euros d’correction, a propice à l’AFP Me Fanny Colin, l’avocate de Kevin Staut.

« La peine est supérieure » à icelle qui avait été requise, a appuyé Me Colin malgré de l’AFP.

Lors de l’entretien, le 18 janvier, le activité aide avait réclamé six paye de demeure de allergie aux blessures sexistes comme les paire plaignants et prévenus.

« Le légitime combat pour la protection des femmes victimes de violences ne doit pas oblitérer celles que certaines peuvent commettre. L’innocence de Kevin Staut est ici reconnue et son honneur rétabli », a augmentatif Me Colin parmi un bordereau.

La condamnée courageux de constituer interpellation 

Du côté de la caparaçon de Marie Valdar Longem, ruse par Me Antonin Lévy, on a écho élément de la « stupeur et totale incompréhension » de la cicérone figure à la authentification du instance, « malgré les nombreux éléments apportés (…) qui ont mis en évidence les contradictions », parmi un bordereau donné à l’AFP.

La cicérone norvégienne a décidé de constituer interpellation. « La déception n’altère pas la détermination de la femme dans son combat pour la protection des autres femmes, ni celle de la championne à quelques mois des JO de Paris 2024 », assure son discours.

Comments are closed.