JO Paris 2024 : des commerçants arnaqués de dissemblables milliers d’euros

Plusieurs commerçants et restaurateurs ont fraîchement été victimes d’escrocs qui à elles ont incident reluire de chimérique emplacements de stands de liquidation ou de food-truck sur les sites des Jeux olympiques en chassé-croisé de dissemblables milliers d’euros d’débours. 

C’est en intégral ce qu’agitation, ce lundi 12 février, la maréchaussée juridique. « On a commencé à détecter des escroqueries fin 2023 et ça monte en puissance sur tout le territoire », explique à l’AFP Magali Caillat, la sous-directrice de la affrontement en échange de la gangstérisme caissière (SDLCF) 

Les rudimentaires signalements ont eu position en land parisienne et des faits à Marseille et Nantes sont remontés la semaine dernière. 

Les escrocs démarchent les artisans de bouche en à elles envoyant par malle ou messager « des brochures ou plaquettes » imitant pour légèreté « les supports de publicité ou de communication du comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques » (Cojop), souligne la inspecteur.

Pour sacrer un voisinage, les victimes sont invitées à épancher un débours, « entre 5.000 et 7.000 euros en moyenne ».

Or, moyennant la convention de stands, l’présentateur (Cojop) ne trot pas les professionnels. Les candidats doivent riposter aux avertisseurs d’offres publiés sur le porte « Maximilien », fabriqué moyennant permettre l’approche des TPE/PME aux marchés publics liés aux JO-2024.

Aucun débours n’est réclamé 

Par lointain, « aucun acompte n’est prévu, la facturation s’effectue sous la forme d’une redevance basée sur le chiffre d’affaires à l’issue de l’exploitation », rappelle Mme Caillat.

La inspecteur exhortation identiquement à contrôler l’diplomatie messager : dans lequel dissemblables cas, les noms de domaines utilisés par les escrocs se terminaient par @france-paris2024.org et non par l’qualifié @paris2024.org.

A bouquiner moyennant : JO Paris 2024 : « Il faut vérifier que les balcons puissent tenir le choc », défaitisme dans lequel la fondamentale

Plusieurs enquêtes ont été ouvertes et les premières interpellations ont déjà eu position, a établi Mme Caillat, sinon accorder puis de précisions.

« Paris 2024 et On Location (prestataire officiel d’hospitalité des JO) ont déposé des plaintes pénales auprès des autorités compétentes », indique le Cojop sur son coin.

Des signalements profusément

Une quinzaine de plaintes ont été déposées en land parisienne et au moins une paire de suspects, laquelle un Espagnol, ont été fraîchement interpellés, a établi à l’AFP une primeur avoisinant de l’étude.

« Il y a de fortes chances » que les commanditaires soient « en grande partie issus de la même communauté délinquante », d’envoi franco-israélienne, qui formé l’arnaque aux « faux ordres de virement », ajoute la inspecteur.

En cas de ombrage d’arnaque, les commerçants peuvent approcher les organisateurs des JO sur l’diplomatie messager integrityandenforcement@paris2024.org.

« Plusieurs dizaines de signalements ont déjà été envoyées », indique Magali Caillat.

Comments are closed.