[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Nageur de l’abusif, Steve « le Phoque » crawl 20 minutes dans lequel l’Antarctique dans lequel une eau à 1°

Plus c’est coincé, comme il apprécié. Sa crawl en Antarctique dans les glaciers et les pingouins s’ajoutent à un box-office déjà propre breuil. 

Le baigneur de l’abusif Stève Stievenart, surnommé « le Phoque » et généraliste des traversées de la Manche, a reçu un dépense enjeu : ondoyer dans lequel l’eau à 1° de l’Antarctique, a-t-il annoncé lundi.

Tu as les mains et les pieds qui gonflent follement dynamiquement et c’est follement affligeant

En régiment d’dissemblables nageurs, l’aimable de 46 ans, habitant à Wimereux (Pas-de-Calais), a nagé chahut « un kilomètre à proximité de Port Lockroy, base scientifique anglaise, dans une eau à 1° et un extérieur à 0°, dans un temps de 19 minutes et 46 secondes », a-t-il utile dans lequel un avis.

« J’ai pris beaucoup de plaisir même si (…) tu as les mains et les pieds qui gonflent très rapidement et c’est très douloureux », a-t-il complémentaire, un duo de semaines en conséquence diligent annoncé convoiter style cette passage.

Il a déja traversé la Manche six coup

Deux semaines comme tôt, Stève Stievenart avait reçu un liminaire compétition en traversant le Canal de Beagle du Chili à l’Argentine (1,7 kilomètre en 46 minutes) à l’abusif sud du Australie étasunien, dans lequel une eau à quasiment 8°.

Sa crawl en Antarctique dans les glaciers et les pingouins s’ajoutent à un box-office déjà propre breuil : Stève Stievenart a traversé six coup la Manche, considérée puis l’Everest de l’trempe en eau souverain, lequel une coup en aller-retour, devenant le liminaire Français à y aboutir, et une singulier en hibernation, ce qui n’avait oncques été aventure devant.

Comments are closed.