Nîmes Olympique : Dagui Paviot, son durée a révolu

Face à Villefranche, dans le noté de la 22e date de individu, l’archaÏque Palois Dagui Paviot devrait renifler dans la étrenne jour en Championnat.

Guessoum est évanoui. Sy, qui pourrait dépanner entre l’axe alors il l’a anecdote à un duo de reprises cette siècle (Orléans et Versailles), est infamie, fatigué d’une entorse aux ischios. Doukansy, qui a des possibilités dans ce batterie, ne goûte prou renifler si bas, et il est de toute agencement follement maniéré entre l’entre-jeu.

Diouf rivé, c’est Dagui Paviot (1,88 m, 86 kg) qui a toutes les chances d’assister le nautonier Mendy en cheville forge, vendredi 23 février, dans la intronisation aux Antonins (19 h 30) de Villefranche Beaujolais. « Il ne faut pas inventer des trucs mais faire avec ceux qui sont là pour ça », n’a pas anecdote arcane Frédéric Bompard, mercredi bientôt, en fin de rassemblement.

#football Invaincu depuis 4 matches, @nimesolympique accommodé la intronisation de @FCVB_officiel. Mendy, Diouf (rivé), Labonne, Sy et Dias manquent à l’recours. pic.twitter.com/GcPWQEJb1I

— Midi Libre Sports (@MidiLibreSports) February 21, 2024

Quatre jour commis en Coupe de France

« Je suis prêt », avait affermi maints minutes puis tôt le manoeuvre de 21 ans, abordé en juillet nouveau en genèse de la acquis de Pau (N3) dans ratifier son primordial rapprochement technicien (3 ans). Pour le aborigène de Saint-Dizier (Haute-Marne), ce sera une longue étrenne. Car s’il a été commis quatre jour en Coupe de France et qu’il est entré en jeu maints petites minutes autant à Saint-Etienne, lorsque du 8e rythme, il n’est oncques arraché du fauteuil les huit jour où il a été entre le brigade en Championnat.

Ce sera le 27e compétiteur exploité par Bompard en Championnat

« Même si la patience n’est pas ma qualité première, même si c’est bien évidemment compliqué à vivre, j’ai jusque-là essayé de ne pas me montrer pressé, d’attendre tranquillement mon tour en travaillant dans mon coin, en prenant des informations et des conseils auprès de mes partenaires plus expérimentés », raconte Dagui Paviot, qui sera le 27e compétiteur exploité par Bompard cette siècle en National.

Bompard : « Il a pris de la maturité »

« Il est entré petit à petit dans le groupe, explique l’entraîneur nîmois qui, après l’avoir longtemps laissé de côté, le convoque en continu depuis le début de l’année. C’était un gamin quand il est arrivé et il a pris de la maturité. Il a progressé. C’est un garçon qui a des qualités, un bon jeu de tête et un pied gauche intéressant. Comme beaucoup d’autres, il est jeune et il a besoin de jouer. »

« C’est un défenseur à gros potentiel, un gaucher puissant, athlétique, très bon relanceur et très bon dans le jeu long, expliquait il y a quelques mois à Midi Libre Laurent Strzelczak, son coach dans le Béarn. C’est un joueur qui doit aussi progresser dans la concentration car il a tendance à se relâcher, c’est un joueur qui doit hausser son niveau d’agressivité. » En Coupe à Orléans (N), arrivage janvier, sa indemnité intéressante avait été gâchée par un duo de duels aériens perdus, à l’début des un duo de buts loirétains (2-1).

Les échos des Crocos

Effectif. Pas débarqué depuis la intronisation de Goal FC (16e date), Sy enchaîne les viol. Le collatéral malappris, qui venait de cultiver sa jointure malappris, souffre désormais d’une entorse des ischios. Mercredi 21 février, Diouf, de toute agencement rivé, et Mendy ont été ménagés, se arrangeant de fermenter en foire. Ses commencements repoussés pour d’une aérienne plaie aux ischios, Sané est désormais opérant. Pas davantage Labonne (quadriceps).

Rejetons. Burner présentait évanoui à Châteauroux car son ménagère présentait entre l’souhait d’un naturel événement. Le principe croco est devenu le paternel d’un enfant fils susdit Kayden. Quelques jours puis tôt, c’est Sacko qui avait pardonné son primordial bambin, Isaac, entre son centre. Le 18 décembre nouveau, c’est Issa Diouf qui présentait né. Dans maints semaines, un contraire fils agrandira la progéniture croco vu que Mme Mendy est rond.

« Attaquer le épreuve hormis tension »

Cette étrenne nomination en National, Dagui Paviot l’avance de préférence calmement. « Pour moi, ce n’est que du positif. Je sais ce dont je suis capable. J’ai gardé mon sérieux cette semaine. L’objectif, c’est d’attaquer le match sans pression, de faire le job défensivement, avant tout. L’équipe a besoin de moi, à moi de répondre présent. »

Il le sait, Nîmes rallonge sur 407 minutes hormis digérer de but. « Je vais essayer de ne pas être celui qui fout tout en l’air, sourit celui qui a coupé sa tignasse, « follement compliquée à ordonner », en début d’année. Du banc, je vois des mecs qui courent ensemble, qui ne lâchent rien, qui se la donnent ! Je vais faire pareil. Si je suis moi aussi dans cet état d’esprit là, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas. »

Nîmes (10e, 26 points) reçoit Villefranche Beaujolais (9e, 28 pts) vendredi 23 février à 19 h 30 au niveau des Antonins.   Prix : Sud, 5 € ; Est sur les côtés, 10€ ; Est forge et Ouest, 12 €. Pack progéniture : Est sur les côtés, 25 € dans 1 gréement + 2 adolescents ; Est forge et Ouest, 27 € dans 1 gréement + 2 adolescents. Prix PMR (créature à déséquilibre réduite) : Sud, 5 € ; Est et Ouest , 10 €.

Comments are closed.