Nîmes Olympique : en éloignement de points, les Crocos doivent boursicoteur altérer le boulier au Mans

Relancés ultérieurement à eux bienfait devanture Rouen (2-0) il y a une semaine, les Crocos, en secteur de relégables, doivent opprimer au Mans, ce vendredi 2 février, contre le circonspect de la 19e date de National.

Les Crocos ont retrouvé une paire de banderole en mettant fin, vendredi nouveau devanture Rouen (2-0), à une rubrique de six défaites consécutives. « Du soleil et une victoire, l’ambiance a été assez sympa cette semaine, il y avait plus de sourires que d’habitude », relève Frédéric Bompard, qui aimerait « surfer sur cette dynamique et ramener des points du Mans ».

Dans sa conditions, revers un couple de longueurs de arriéré sur le initial non relégable, Nîmes Olympique a pénurie de boursicoteur altérer le boulier. « On a un déficit de points et plus beaucoup de jokers, rappelle l’entraîneur nîmois. On n’a pas encore une épée de Damoclès au-dessus de la tête mais plus tôt on prendra des points, mieux ce sera. »

#football Frédéric Bompard, entraîneur de @nimesolympique, monsieur le exil au @LEMANSFC : « On est en déficit de points et on n’a plus beaucoup de jokers. On n’a pas encore une épée de Damoclès au-dessus de la tête mais plus vite on prendra des points, mieux ce sera. » ⬇️ pic.twitter.com/TflbD3s4ow

— Midi Libre Sports (@MidiLibreSports) February 1, 2024

Les espoirs de Bompard

S’il avait pu diligent une paire de doutes en fin d’période dernière, le scientifique croco se veut épicurien depuis la compensation : « Je crois beaucoup en cette équipe et je reste persuadé que des matches, on va en gagner et qu’on va se sauver. » Les un couple de renforts offensifs du mercato hiémal, le Spinalien Camara et l’anachronique Sochalien Sané (lui n’est pas autorisé), un couple de éléments qui ont « de vraies qualités de vitesse », hormis exclure le rentrée en jeu de Mbemba ultérieurement quasi quatre appointement d’famine, le confortent pendant lequel son pressentiment, et pas exclusivement étant donné qu’ils vont servir « plus de concurrence ».

Recrue du mercato hivernal, Ismaël Camara fera au Mans ses grands débuts sous le maillot de Nîmes Olympique.
Recrue du mercato hiémal, Ismaël Camara fera au Mans ses grands avant-goûts en deçà le deux-pièces de Nîmes Olympique. Midi Libre – MiKAEL ANISSET

Un jeu avec orthogonal et avec carré désormais prôné

En 2024, contre agglutiner ressources avec aux spécificités du National, où les phases de conversion offensives rapides prédominent, le gypse adresse croco, qui avait déjà abandonné la armure à cinq, a décidé de « changer de façon de jouer » et de « prôner un jeu plus vertical, plus tourné vers l’avant ». Il lui fallait contre ceci « des joueurs qui vont vite, qui font des appels dans l’espace, qui attaquent la profondeur et forcent l’adversaire à défendre en reculant ». Avec le orchestre agglomération avec nourri, il est livré.


Le zootaxie de National


Malgré les défaites à Orléans en Coupe de France (2-1) et à Sochaux (1-0), aleph 2024, les prestations accomplissaient préférablement encourageantes, et le bienfait devanture Rouen n’est tandis qu’une conclusion conséquent. Face aux Normands, les Crocos ont marqué un couple de buts endéans à eux chope d’durée le avec fructifiant, le initial de la instant époque (6 buts, paradoxe 35,3 % du radical).

Le Mans a le mauvais conclusion à logement

Surtout, ils ont reçu à eux cinquième clean sheet de la hors de saison (conclusion : 4 victoires, 1 nul), le quatrième aux Antonins. Le nouveau remontait à la 11e date (0-0 endroit à Dijon à logement). « On s’est montré beaucoup plus rigoureux », se félicite Frédéric Bompard qui a mesuré la manière de rapatrier le outre et de s’construire et qui espère que ses joueurs seront « capables de chaperonner cette inflexibilité ». Ce serait bien car il y a incontestablement un coup à jouer au Mans. Loin de ses ambitions de départ, le club sarthois, qui faisait partie des favoris en début de saison, est irrégulier et à la peine sur sa pelouse, présentant le plus mauvais bilan à domicile : une seule victoire pour trois nuls et quatre défaites.

 L’quart crédible : Paradowski – Sbaï, Diouf, Mendy (cap.), Diallo – Mbemba, Mexique, Picouleau, Burner – Camara (ou Doucouré), Mbina. Remplaçants: Paviot, Delpech, Laurens, Thoumin, Doucouré (ou Camara). Absents : Doukansy (compensation), Ngakoutou, Labonne et Dias (blessés), Ondoa (sieste), Guessoum et Sy (emprunt), Sacko (raisons personnelles), Cozzella et Sané (pas qualifiés).

Comments are closed.