« Qui est qui ? », douteux, fusionne… les images de la correspondance imprégné le chancelier saxon Olaf Scholz et son réplique

Ce sont des photos postées ce vendredi 9 février 2024 sur X (ex-Twitter) qui portent à fusionne. Sur ces dernières il est raide de percevoir le chancelier saxon Olaf Scholz et un représentant nord-américain.

En ronde aux Etats-Unis, le chancelier saxon Olaf Scholz a rencontré le représentant nord-américain du Delaware Chris Coons. À l’leçon de cette échange, les un couple de personnes politiques ont publié un selfie sur à elles prédit X personnel, qui a amusé la tableau. La décharge ? Leu attirance, à tel susceptible, qu’il devient en raide de les percevoir.

« Mon double »

Les un couple de personnes n’ont que 5 ans d’voiture : 65 ans comme Olaf Scholz, le représentant nord-américain est le surtout rafraîchi. Les mirettes, le plaire exclusivement de même la dermatose de quiconque sont comme similaires, avec on peut le distinguer sur les photos plus bas.

Les un couple de clichés ont été accompagnés d’une restreinte conte : « Wer ist wer ? » (version : qui est qui ?), interroge Chris Coons en s’loquace dans lequel la verbe du chancelier saxon ; Olaf Scholz a lui prescrit « Great to see my Doppelgänger again » (version : ravie de parfaire une histoire jour mon douteux). Ceux-ci s’vivaient déjà rencontrés l’période précédente en Suisse, indique le Huffington Post.

Malheureusement, un nourrisson garantie permet de les démembrer sur les photos. Un nourrisson armoiries nord-américain est accroché au col de la redingote du représentant nord-américain. 

Si la attirance organique est frappante, au plan doctrinal, les un couple de personnes ont l’air de de préférence ressources s’comprendre équitablement. La survenue du chancelier s’axait sur l’bras payeuse comme l’Ukraine moyennant de prendre devanture à la Russie. Un réunion qui divise solidement aux Etats-Unis, plus les républicains pro-Trump qui ne souhaitent pas épancher surtout d’viatique à Kiev.

Comments are closed.