Retour des « ratonnades » : interdit creusé quant à Florence Medina, l’ex-candidate de Reconquête à Montpellier

Florence Medina, candidate du disparu d’Eric Zemmour Reconquête tandis des dernières législatives se voit étudier des magazines sur sa adolescent Facebook où sézigue évoquait le hausse des « ratonnades » et « la guerre contre les racailles ». Une encouragement autorisée à la emportement quant à le tribunal.

Florence Medina, 51 ans, ex-candidate du disparu d’Eric Zemmour Reconquête aux dernières élections législatives subsistait convoquée endroit le préau correctionnel ce jeudi. Le tribunal lui remontrance une signe datant du 26 brumaire ultime sur sa adolescent Facebbok considérée dans « une provocation publique à la haine ou à la violence en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion ». 

« ça peut recommencer… »

En évident, la militante d’extrême-droite avait imprimé : « Si c’est la guerre que les racailles veulent, ils vont l’avoir. Dans les années 80, il existait des ratonnades. Au risque de choquer, ça peut recommencer, mais nous ne laisserons pas nos enfants se faire assassiner lâchement par des racailles en surnombre et armées… ». 

Bien tracé au période où son actif a été accueillie, Florence Medina a, réciproquement illustré que son agréé subsistait évanoui quant à des raisons médicales. Son interdit a ainsi été creusé au 14 brumaire attenant. Le Mouvement quelque le xénophobie et quant à l’civilité parmi les peuples et SOS Racisme sont parties civiles chez ce classeur.

Comments are closed.