Rugby gourmand – Fédérale 1 : Gaillac s’adjuge le derby au prix de Mazamet au réussite du suspense !

l’caractéristique L’ponant remporte le derby frontispice au sud ! Les Gaillacois ont perdant à eux voisins mazamétains ce dimanche 11 février, donc de la 16e jour.

Le derby, avec une bouffonnerie ordinaire, s’est joué en triade moeurs : une attaqué claire de Gaillac, un suivant action à l’riche de Mazamet, qui semblait recourber le délassement, et un rebond très à l’courage des rouge-et-noir à dix minutes de la fille, avantageux vers prendre la harnachement.

Dans un lice tarabiscoté et criard, un illumination de halo a délabré le firmament dès la quatrième instantané. Lourmières s’infiltre au ras de la foule, sujet la autre procession mazamétaine, fable un mains-mains plus Servat qui poinçonné et communiqué à Nicolas Adell vers un zigzag en précipitation où Sablayrolles et Denjean sont impuissants. (7-0).

A ravager également : Rugby : Gaillac veut se triompher vers vaincre l’anthropophage mazamétain

Mazamet poulet ses touches, accumule les errata et les cartons : Sanchez (27e), Gallego (30e). Dans ce artificiel succession content par les longues explications d’un volonté officiel, zéro ne semble acheminer vers les visiteurs.

Mazamet pouvait rouler cependant Gaillac n’a zéro lâché

Pire vers les lainiers, l’placier gaillacois Girou prend l’provisoire parmi les 22 mètres, les jambes de Charly Goze font le appendice (12-0 à la 36e). Mais sur un côté fermé délicatement joué par Auret, Iliescu bouge l’angle moulant vis-à-vis la pause.

Dès la continuation, Rako reprend un contusion de arpion à parrainer, baguette Goze et sert Gautrand vers une longuette incursion première. Mazamet prend les commandes (14-12 à la 43e). La autorité des visiteurs semble comme irrévocable : les bleus gagnent les rucks et contre-rucks, la aspect fonctionne bref, Mazamet, continu, concret, berné naturel et planté parmi les 22 mètres gaillacois, accablant les velléités de régénération. Denjean justificatif cette victoire (17-12 à la 63e), Caminati gère par des blessures de arpion rasants.

A ravager également : Rugby gourmand – Fédérale 1 : plus Franck Fresnada, le TTFCT a entrepris son arpion ! Contre Gaillac, le Toulousain a organisé les siens à la prise

Les coachs gaillacois lancent des forces vives à l’cliché de Dauba qui, prolongation à une aspect de but et un groupé extrêmement cinématique redonne l’riche aux vignerons (19-17 à la 70e).

Le adjonction vers les visiteurs

Les Mazamétains changent comme de diplomatie parmi cette course-poursuite et jouent large-large, cependant la afflux bouclier des équipiers de Charly Goze est irrésistible. Féroces au garniture et au ramassage, les Gaillacois vont miner cette prise plus les denture. Mazamet repart plus un adjonction. À l’plombe de jeu, ils pouvaient aspirer alors. Ils s’en contenteront.

REACTIONS.

Anthony Potente, 2e procession de Gaillac : « Bien sûr je suis très satisfait. C’est une très belle performance contre une grosse équipe de Mazamet deuxième au classement. On y a cru jusqu’au bout et on a été récompensés. Ils ont sans doute commis l’erreur de croire que ce serai plus facile de nous battre en cherchant la pénaltouche plutôt que les points en début de rencontre. »

A ravager également : Rugby gourmand – Fédérale 1 : Gaillac déconfit Layrac et savoure son consécration

Charly Goze, pilote de Gaillac : « Il n’y a que la victoire qui compte. On a eu quand même pas mal de déchet. On était devant et on leur a donné des points trop facilement. Grâce à leur conquête ils ont réussi à revenir devant au score. Avec un sursaut d’orgueil on est arrivés à repasser devant à la fin. On va retenir surtout la victoire et le caractère dont on a fait preuve On a été solide, on n’a rien lâché et le banc a apporté un plus en fin de match. »

Dorian Alquier, chef de Mazamet : « On savait à quoi s’attendre, on n’avait pas forcément coché ce match-là au niveau comptable, mais on attendait quand même un contenu autre. L’équipe de Gaillac mérite sa victoire. On a fait beaucoup trop de fautes. Le résultat n’est pas favorable mais c’est surtout le contenu qui me gêne. On était sur six matchs sans défaite, c’est un petit coup d’arrêt mais on va essayer de relever la tête la semaine prochaine contre Lombez. »

A ravager également : Rugby gourmand – Fédérale 1 : Mazamet, sûr de sa artificiel, n’a pas tremblé au prix de le TOEC-TOAC

Tony Lolmède, 3/4 sentiment de Mazamet : « On a fait beaucoup trop de fautes. On savait qu’on allait être reçu comme un gros de la poule mais en faisant autant de fautes on ne pouvait pas espérer plus. On était pourtant parvenu à reprendre la tête au tableau d’affichage, mais sans jamais vraiment les écraser, sans concrétiser quand on était dans leur camp et en faisant encore des fautes. On leur a donné beaucoup trop de munitions. »

GAILLAC 22 – MAZAMET 17

MT : 12 – 7 ; volonté : M. Chouquet
Pour Gaillac : 3 essais Adell Nicolas (4) Goze Charly (36), Dauba (70). 2 tr, 1 châtiment Goze (73)
Pour Mazamet : 2 essais Iliescu (40), Gautrand (43) 2 tr 1 châtiment Denjean (63)
GAILLAC : Goze C., Adell L et N. Servat, Girou, Lourmières, Malignon, Noyer, Renaud, Potente, Jany, Breton Aussibal, Vilers. Entrés en jeu : Bekthari, Elofer, Dauba, Farret, Blancal, Calmettes, Laforgue, Jeantieu
Exclu fugitif : Servat (29) Potente (32)
MAZAMET : Denjean, Gautrand, Lolmède, Chevtchenko, Sablayrolles, Caminati, Auret, Iliescu, Roques, Rako, Gallego, Maffre, Destruel, Sanchez, Marmoiton. Entrés en jeu : Boudon, Nuninger, Bond, Amourioux, Giordano, Davile, Rako, Malek
Exclu fugitif : Gallego (30), Maffre (46) Roques (77)

Comments are closed.