[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Russie : le retarder Evan Gershkovich retenu en réclusion, une Russo-américaine arrêtée

Le grammairien étasunien Evan Gershkovich, arrêté il y a touchant d’un an verso « espionnage » par Moscou, a été retenu en réclusion mardi. Une ressortissante russo-américaine a par absent été arrêtée à son bascule et accusée de « trahison ».

Publié le : Modifié le :

5 mn

Publicité

La droiture russe a retenu mardi 20 février en réclusion jusqu’à fin germinal le grammairien étasunien Evan Gershkovich, arrêté il y a touchant d’un an verso « espionnage » par les rôles de abri russes (FSB) et que Moscou espère succéder.

Plus tôt mardi, le même FSB a propice entreprenant arrêté une ressortissante russo-américaine, résidente de Los Angeles, à Ekaterinbourg en Russie, la commune où Evan Gershkovich avait quand été arrêté. Elle est accusée de « trahison ».

La droiture russe a par absent damnation mardi en Russie Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), un média financé par Washington, en plénière réparation de toute organe médisance depuis l’choc du Kremlin en Ukraine.

Plusieurs citoyens américains ont été arrêtés et condamnés ces dernières années à de lourdes peines en Russie. Washington, qui soutient Kiev côté à l’cuirassée russe depuis une paire de ans, accuse Moscou de les absorber en déporté verso les succéder.

Le directeur russe Vladimir Poutine a après-midi dit ambitionner départager un troc de prisonniers en compagnie de Washington, évoquant le cas d’un aimable, gâché verso un homicide commandité réparti à la Russie, qui est en détention en Allemagne.

Mardi, Evan Gershkovich contestait lui la héritage de sa réclusion fugitif jusqu’à fin germinal verso « espionnage ». Il rejette cette éreintement, élément que les Mémoires-Unis, son annonce et sa parentèle.

« Le tribunal municipal de Moscou (…) a laissé la décision du tribunal (de première instance) sans changement et rejeté l’appel. Gershkovich reste en détention jusqu’au 30 mars 2024 », a propice le cadeau de remarqué des chambres moscovites. Le grammairien de 32 ans est survenu au ressort entre la volière en coupe retenue aux détenus, défendu d’un tricot soucieux.

Reporter au Wall Street Journal, Evan Gershkovich, qui a itou ondulé verso l’AFP à Moscou par le passé, avait été arrêté par le FSB lorsque d’un instruction à Ekaterinbourg, entre l’Oural. Il encourt jusqu’à 20 ans de détention. La Russie n’a oncques étayé ses accusations ni planté officiellement d’éléments de assertion. L’ensemble de la processus a été organisée distinguée.

Le journaliste américain Evan Gershkovich, arrêté pour espionnage, dans la cage en verre des accusés, avant une audience pour examiner un appel concernant sa détention provisoire prolongée, au tribunal municipal de Moscou, le 20 février 2024
Le grammairien étasunien Evan Gershkovich, arrêté verso pistage, entre la volière en coupe des accusés, prématurément une popularité verso arraisonner un invite touchant sa réclusion fugitif prolongée, au ressort communal de Moscou, le 20 février 2024 © NATALIA KOLESNIKOVA / AFP

« Trahison »

La Russo-américaine laquelle l’enlèvement a été annoncée mardi est verso sa bout accusée d’entreprenant agité des dissous verso l’cuirassée ukrainienne. Ce excuse est assidûment mobilisé par les autorités, qui annoncent désormais méchamment assidûment l’enlèvement de citoyens russes à flanc le province, accusés d’entreprenant collaboré en compagnie de l’Ukraine.

« Le service fédéral de sécurité a mis fin, à Ekaterinbourg, aux activités illégales d’une résidente de Los Angeles âgée de 33 ans, détentrice des nationalités russe et américaine », a propice le FSB entre un ticket.

Le siège du FSB à Moscou, le 3 mars 2023
Le cuvette du FSB à Moscou, le 3 germinal 2023 © Alexander NEMENOV / AFP/Archives

La carême homme, qui n’a pas été identifiée, a été arrêtée entre le ajusté d’une instruction verso « trahison » car sézig aurait collecté, depuis l’choc russe moyennant l’Ukraine de février 2022, des « fonds au profit d’une organisation ukrainienne ». Cet billet aurait été appliqué, subséquent le FSB, verso « acheter des moyens médicaux tactiques, des équipements, des armes et des munitions pour les forces armées de l’Ukraine ».

Le FSB lui désapprobation en contraint d’entreprenant participé « aux États-Unis, à plusieurs reprises, à des actions publiques de soutien au régime de Kiev ».

Une vidéodisque, diffusée par l’traité d’Compte Ria Novosti, vitrine une carême homme, en parka terreuse et casque pâle avili sur les mirettes, existence menottée par un policier déguisé du FSB.

Média damnation

Selon un palimpseste publié sur le localité du état russe de la Justice, le média RFE/RL a lui été direct « indésirable », ce qui damnation de facto ses activités. Des dizaines d’organisations en Russie ont subi le même malédiction, ce qui expose à elles croasser à des poursuites judiciaires. RFE/RL, basé à Prague, est financé par le Congrès étasunien et dispose de changées antennes entre de pluriels langues parlées en ex-URSS.

La justice russe a interdit en Russie Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), un média financé par Washington
La droiture russe a damnation en Russie Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), un média financé par Washington © MICHAL CIZEK / AFP/Archives

Cette expulsion est « le dernier exemple en date montrant comment le gouvernement russe voit le journalisme factuel comme une menace distancielle », a réagi le règle de RFE/RL Stephen Capus, ajoutant que ses équipes « travailleront plus encore pour apporter aux Russes du journalisme libre et indépendant. »

Une grammairien russo-américaine de ce média, Alsu Kurmasheva, plaisant verso le cadeau en langues tatare et bachkire, a été arrêtée en Russie en octobre 2023. Selon les médias russes, sézig est accusée de expansion de « fausses informations » sur l’cuirassée russe en Ukraine, agression apte d’une grande astreinte de détention.

Un ex-marine étasunien Paul Whelan, muré en Russie depuis 2018, attend lui itou un troc, et rejette les accusations d’pistage qui lui ont valu une astreinte de 16 ans de détention.

Avec AFP

Comments are closed.