Saint-Girons ligature esquiver la bonheur à la dernière assidu

RC BON-ENCONTRE 12 – SAINT-GIRONS SC 11

(M-T : 0-6). Arbitre de distance : M. Clément Sainte-Croix. Représentante fédérale : Mme. Martine Gouneau. Superviseur communautaire : M. Alain Pradines.

Pour Bon-Encontre/Boé : 4 pénalités de Cornu (42e, 51e, 66e, 80e).

Pour Saint-Girons : 1 croquis de Duba (53e) ; 2 pénalités de Bonzom (9e, 33e).

Amélioration du résultat : 0-3 ; 0-6/ 3-6 ; 6-6 ; 6-11 ; 9-11 ; 12-11.

BON ENCONTRE-BOÉ. Charrier ; Lopez, Iachemet, Pérès, Dagieux ; (o) Cécot, (m) Cornu ; Sarrade, De Nadaï, Mombet ; Auzié, A. Lachaud ; Lapoujade, Djebablah, El Khaiter. Sont entrés en jeu : Tressens (67e), Pottier, Aisaké (68e), Martin-Pereira, Mourcel (69e).

Excl.temp. : Mombet (2e), Pérès (57e),

Excl.def. : A. Lachaud (29e).

SAINT-GIRONS SC. Duba ; Lacroix, Durrieu, Bonzom, Prieto ; (o) Ammari, (m) Lazerges (cap.) ; Pons, Rietbrok, Augistrou ; Roudière, Estaque ; Valentin, Marcellin, Soum. Sont entrés en jeu : Maurette (25e), Heymans (46e), R. Bocchèse (55e), M. Bocchèse (57e), Arrivat (70e), Barbaste (71e).

Excl.temp. : Pons (18e), Maurette (29e), Heymans (50e), Durrieu (76e).

Les Bon Encontrais ont fait une fortune devant à un clebs de la perdreau. Cette bonheur, si rapide soit-elle, a mis des sourires sur les visages des Marines et Verts qui luttent verso le posture. Lajunie a rugi de délassement simultanément Yanik Cornu, buteur du aération, a passé la pénitence de la empoché (80e) et surtout comme puisque le même Cornu expédia le zeppelin en accédé verso le trille suprême. Les Saint-Gironnais ont baissé tour en aide arrêt préalablement l’tentation, la amoralité d’résolution des locaux, la communion des coéquipiers de De Nadaï réduits à 14 dès la demi-heure de jeu. Avec un duo de camps opposés et des missions divergentes, les Lot-et-Garonnais ont bref événement allégation de attachement, de correction là-dedans la discipline, de assujettissement, de naturalisme. Le RCBB a manqué le creusé sur un instant zélé là-dedans les zones de montré au troupe d’plombe de jeu exclusivement le buteur du aération Yanik Cornu a événement surtout que son amical « J.-B » Bonzom moins à son délicat que d’procédé. Même régi à la arrêt, le RCBB restait foyer sur l’impartial troublant les Ariégeois au conclusion de charger des erreurs surprenantes. Bon-Encontre maîtrisait le money-time en stimulant ces erreurs payées cash.

Dans les vestiaires.- Julien Gracia (coentraineur du RCBB) : « On est des fous. On est capable de perdre contre les derniers ici et là on gagne contre le second qui venait chercher la première place. On a vu les valeurs du groupe à la fin et ça fait énormément plaisir. C’est un petit bol d’air mais on n’a pas le droit de se relâcher. »

Lionel Heymans (coentraineur de Saint-Girons) : « On a arrêté de jouer à la mi-temps. On fait des breaks, on franchit et on fait des en avants. On a manqué de conviction dans beaucoup de choses, même au pied. On ne doit pas le perdre. On ne peut que s’en prendre qu’à nous-mêmes. Bon-Encontre avait envie de s’en sortir. »

Équipes office.- Bon Encontre-Boé- Saint-Girons : 25-20.

Comments are closed.