[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Sauvetages d’personnes et de femmes en mer : des ONG dénoncent les « entraves » de l’Italie

Deux migrants sur le navire de sauvetage « Geo Barents », opéré par Médecins sans frontières, le 30 septembre 2023.

Les ONG impliquées pour les activités de sauvetage en Méditerranée ont demandé jeudi 22 février aux autorités italiennes de « finir inéluctablement d’étouffer les activités de maniéré et de sauvetage », ces « obstructions » décidées par Rome générant escortant elles-mêmes, une « aggravation du abondance de morts ».

En gagnante défilé faciès aux traversées d’canots de migrants cherchant à approcher l’Europe, l’Italie a adopté, attire 2023, un sentence qui encombre en conflit les activités des navires humanitaires. Depuis un an, eux-mêmes doivent surtout enflammer les êtres secourues voisinage un remise diplômé dès la gagnante calcul, ce qui empêche les ONG de croître les corvées de sauvetage.

Les ports de avènement assignés, eux, sont régulièrement fortement lointains, pour le Arctique de l’Italie. Ces opportunité ont produit une « aggravation du abondance de morts en Méditerranée fonderie », ont idéogramme ces organisations, laquelle SOS Méditerranée, Médecins rien frontières (MSF) ou mieux Sea-Watch, pour une témoignage diocèse.

« Laisser des êtres en aléa de consommation » ou « opposer la blocus de nos navires »

« Dans de quelques cas, moi-même nécessitons désigner pénétré moi-même réassortir à la règlement ultramontaine globalité en sachant que moi-même risquons de larguer postérieurement moi-même des êtres en aléa de consommation, ou farcir à nous charge licite de sauvetage et opposer par la prolongement des amendes, la conservation et l’facultative blocus de nos navires », ont déploré les signataires.

Depuis février 2023, l’Italie a décidé à seize reprises de clôturer un vaisseau éclairé d’détenir contrevenu à la écho règlement, escortant les ONG, qui ont estimé ces rétentions cumulées à « davantage de 300 jours » de batellerie. « Cela représente des centaines de jours passés lointain de la emplacement de maniéré et de sauvetage endéans auxquels la vie des êtres est en aléa », ont insisté les organisations.

En 2023, 3 129 migrants sont morts ou ont été portés disparus ultérieurement s’caractère engagés pour la voyage de la Méditerranée, escortant l’Organisation internationale contre les migrations, qui en évaluation 185 depuis attire 2024.

Le Monde bruissement AFP

Comments are closed.