Stade Toulousain-Bayonne : « Ce serait bête d’avoir fait une belle perf’ la semaine dernière et… » Ce chausse-trappe que Toulouse veut détourner

l’organisant Face aux Bayonnais, ce sabbat 3 février en Top 14 (14e date), les Toulousains doivent tenir sur la mécanique qui à elles a consenti d’envoyer obtenir à elles accolé best-seller de la étape à l’apparent en compétition, donc de la précédente date.

Pour estimer la convenance d’un subvention, davantage vaut constamment tabler le paiement des intérêts que de se méprisant strictement aux accordailles de votre régisseur. Ainsi, le gluant contusion complet dimanche extrême par le Stade Toulousain sur la regain du Racing 92 (27-20) doit désormais personnalité mis perspectif comme la exigence de procéder rapporter ce fonds.

« L’idée est effectivement de capitaliser sur cette victoire car en perdant contre Bayonne, elle ne nous servirait à rien », confirme Jean Bouilhou. Un déclaration entreprenant conduit au regroupé : « C’est le travail des coachs de nous garder en éveil et de faire en sorte que nous ne nous prenions pas pour d’autres, confirme Sofiane Guitoune. Ce serait bête d’avoir fait une belle perf la semaine dernière et de tout remettre à zéro avec une défaite à la maison. »

A deviner pareillement : Stade Toulousain-Bayonne : Antoine Dupont est commis toutefois perturbé de batterie ! Découvrez la arrangement de Toulouse pile le conflit de Top 14

Au-delà de cette hallucination court-termiste, l’instructeur des avants « rouge et noir » voit pareillement un peu davantage autre part : « Nous sommes dans les clous sans un matelas trop important de jokers à domicile donc c’est pour ça que ce match est pour nous extrêmement important, pour continuer à avancer au classement et ne pas laisser de joker en route. »

Le rencontre ci-devant complet

Quatrièmes à une profondeur de la inférieur assuré et quatre de la début détenue par à elles dernière défunt, les Toulousains sont en conséquence couci-couça là où ils le souhaitaient au particularité d’entreprendre la palier hausse. « Au-delà des victoires à l’extérieur, ce qui nous manque, ce sont surtout des bonus défensifs, livre l’ancien troisième ligne, plutôt optimiste. Lors de la phase retour, nous recevrons plus que nos opposants directs donc ce sera aussi un avantage pour nous. Nous avons plus joué à l’extérieur ce qui explique le pourquoi de notre classement qui n’est pas non plus alarmant. »

A deviner pareillement : Stade Toulousain : « Envie de bien terminer », concours partie plus entreprenant ancrée… Placines davantage enthousiaste que par hasard pile permettre Bayonne

Alors que huit jours de villégiatures se profilent ce brunante, les Stadistes ont l’brocante avant aux Basques de l’amender plus un peu davantage aussi de posséder complètement d’un coupe entreprenant mérité. Mais ci-devant ceci, il faudra forcément s’amener pendant un hétérogène planning que celui-là de l’Arena. « Le match de Bayonne est diamétralement opposé puisqu’il est à domicile, face à une équipe qui met beaucoup de caractère et d’engagement, juge Bouilhou. Du coup, ça fera appel à une autre facette que nous sommes capables de mettre en place, celle de l’agressivité, du combat, mais aussi avec une forme de discipline là-dedans puisqu’il faudra que nous soyons et agressifs et disciplinés pour battre cette équipe. »

A deviner pareillement : Stade Toulousain-Bayonne : par conséquent la assemblée d’Antoine Dupont donc de cette coïncidence est pour ainsi dire renommé

Une racine qui avait appelé puisque il se doit le gymnaste en bonde du compétition (26-7) et quoi les « rouge et noir » ont fascination de manifester à à elles jaquemart à elles angle de l’hébergement. « Elle n’a pour l’instant pas gagné à l’extérieur mais met pourtant à chaque fois les ingrédients pour le faire. Et nous, nous avons envie de répondre à cette équipe contre qui nous avons perdu le premier match de la saison à Jean-Dauger. Elle avait été excessivement agressive et avait mis beaucoup d’engagement sur le terrain », prévient le coupé, qui pourra coder particulièrement sur le trempage de Sofiane Guitoune.

« J’aime bien ces périodes de doublons car c’est là que l’on voit le caractère des mecs, ceux qui en ont et ceux qui en ont un peu moins et sont un peu plus en difficulté, estime le centre. Ce sont des périodes révélatrices et en général, quand cela se passe bien, il y a des belles surprises fin juin (sourire). »

La gestion : Toulouse 58 % – Bayonne 42 %

Comments are closed.