[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Tchernihiv, localité meurtrie, cirque de se réédifier contre la discorde en Ukraine

délégué propre à Tchernihiv, en Ukraine – Deux ans ensuite l’empiétement russe, les traces de la discorde sont constamment privilège visibles à Tchernihiv. La prolixe localité du arctique de l’Ukraine a résisté chez 40 jours à un banc nuisible en février 2022. Aujourd’hui, les chantiers et les projets se multiplient à cause privilégier à la relèvement.

Publié le :

6 mn

Publicité

Une prévenu vient de crever sur les téléphones et pour la localité. Mais elle-même ne semble pas franchement réformer le familier de Tchernihiv en cet quelquefois sable de février. Il y a un duo de ans, le 24 février 2022, c’est au diminué jour que les sirènes ont alléché les vers 300 000 habitants de cette mairie située à 130 km au arctique de Kiev. 

« J’ai pensé que c’était un exercice en me réveillant, se souvient Viktoria, professeure de langues, mais rapidement, on a compris ce qui se passait car des proches m’ont envoyé une vidéo des troupes russes qui venaient de traverser la frontière »

Ces soldats incarnaient massés depuis des traitement en Biélorussie et en Russie laquelle les frontières se trouvent à moins de 100 km de la prolixe localité du arctique de l’Ukraine. « Personne ne voulait y croire et personne n’était préparé à se réveiller avec la guerre »se rappelle Katerynaformé des fonctions culturels de la localité. 

Les chars russes traversent les bourgs activement entrée de se joindre de Tchernihiv. La localité se trouve à malheureusement un duo de heures de la fondamentale ukrainienne via l’chaussée, un dessein tactique à cause affaisser corriger les troupes et l’géant aiguille de tanks et de barda poésie Kiev. Mais les troupes russes rencontrent une grosse anicroche à l’introduction de la localité, où se sont déployées les forces ukrainiennes. 

Commence puis un banc qui va reconduire 40 jours. De longues semaines marquées par des bombardements aveugles sur des bâtiments civils, des immeubles, des maisons. Tchernihiv a menu, purement ensuite le déracinement des troupes russes poésie le Donbass, la localité circonspect ses morts : des centaines de civils ont été tués par les frappes ou le distraction de nursing et de médicaments.

À deviner pourÀ Tchernihiv, des convois humanitaires haro des habitants

Documenter les douleurs russes 

Kateryna a volontaire avertir et retracer ce « terrible mois de février » et les semaines qui ont frayé. Avec son entente, elle-même est sentier à la correspondance des habitants des bourgs occupés à cause butiner à eux anecdote, les récits des exactions et des humiliations infligées par les soldats russes. Les témoignages font pour détail d’une communion qui s’est nouée convaincu voisins. « Toutes ces personnes ont dit qu’elles étaient soulagées d’avoir pu raconter leur histoire ». L’objectif aujourd’hui, c’est de les affaisser exprimer et bourdonner en anglo-saxon. « C’est notre arme puissante contre la propagande russe », souligne-t-elle.

Pendant le siège de Tchernihiv, les morts étaient enterrés en lisière de l'ancien cimetière de la ville
Pendant le banc de Tchernihiv, les morts incarnaient enterrés en bornage de l’préhistorique nécropole de la localité © Yves Bellanger

L’ancien nécropole de Tchernihiv est devenu un mémorial à cause toutes les victimes du banc. De longues allées de immobile et de atterrissement mènent jusqu’à un buisson en bornage. C’est là que les morts ont été enterrés, solécisme de contrôle permettre au débutant nécropole communal ordinairement emmanché à cause mission.  Parmi les tombes, de gentils calvaire après-midi, des pierres tombales ont été ajoutées ensuite le banc. Toutes ces vies se sont arrêtées convaincu germinal et avril 2022.

The Reckoning Project est un universel de journalistes et de chercheurs ukrainiens et cosmopolites qui rassemble des preuves des douleurs de discorde russes. Vira en coïncidence question. La diète annoncier est sentier sonder les survivants de frappes qui ont ajusté un secteur luxueux le 3 germinal 2022 pour la localité. « Il n’y avait pas de caserne ou d’infrastructures militaires sur place, rien que des civils ».

Ce jour-là, 47 individus ont été tuées. Un service intraitable a été déclenché à cause assembler ces témoignages et établir un devenir documentation d’médisance fronton la droit. « On ne savait pas que c’était si compliqué de prouver des crimes de guerre. Après le siège, on a mesuré l’importance de relever tout dans les moindres détails« .

Une neuve édifice pour un repaire pour la souterrain

Des dizaines de milliers de individus ont quitté Tchernihiv ensuite le baptême de l’empiétement russe. Beaucoup ne sont pas revenues purement des déplacés de la arrondissement de Donetsk ou de Bakhmout se sont installés ici. Aujourd’hui, l’obligation est constamment à la relèvement. Le secteur de Bobrovytsia, circonscrit pour les faubourgs, est celui-ci qui a subi le alors de dégâts. De nombreuses maisons en buisson, touchées par les cartouche russes, ont été réduites en restes chez le banc. 

À deviner pourDes habitants de Tchernihiv rentrent comme eux ensuite les bombardements

Avec l’sympathie Bo Mozhemo (« Car nous le pouvons »), Andriy, électricien, mobilise toutes les bonnes volontés à cause compenser les toits et reconstruire de nouvelles maisons à cause les ces familles qui ont très détourné. « Nous avons besoin de matériaux de construction et d’outils bien plus que de vêtements ou de nourriture », précise-t-il.

Avec son association "Bo mozhemo”, Andriy restaure et rebâtit des maisons détruites pendant le siège de Tchernihiv
Avec son sympathie « Bo mozhemo”, Andriy restaure et rebâtit des maisons détruites pendant le siège de Tchernihiv © Valentyna Naumenko

Ce sont principalement les dons qui permettent de financer ces chantiers de reconstruction comme celui d’Eugenia. La jeune femme habite avec son mari et sa fille dans un petit logement provisoire après la destruction de leur maison par une frappe russe. Elle a tenu à revenir sur les lieux après le siège. « Il y a bigrement de communion alentour de ce essai et en cartomancien à nous édifice boire embauchoir, le légitime est avantage au fil des semaines ». Sur le chantier, le visage d’Eugenia s’éclaire lorsqu’elle évoque déjà l’aménagement du futur salon. Elle veut aussi installer un abri indépendant dans la cave.

Après la fin du siège, la ville de Tchernihiv a longtemps été épargnée par les attaques. Mais le 19 août 2023, un missile russe a tué sept individus en bourré centre-ville. Le abri du arène communal a été réformé. Les vitres des firmes aux accueil ont explosé. C’vivait un chahut flot pour bigrement de monde pour les rues. Un débutant douleur poignant à cause la localité. 

Chacun a étudié à subsistance pour cette peur. Ces derniers traitement, les paliers de protection ont aussi été renforcées à analogie des frontières de la Russie et de la Biélorussie. Des tranchées ont été creusées et des fortifications dressées. Tout le monde est volontaire que la discorde sera aussi oblongue, et que le hasard est constamment munificence. Mais les initiatives foisonnent à cause la relèvement, également un désir d’inventer la vie d’ensuite.

Comments are closed.