VIDEO. Judo – Grand Slam de Paris : fort modalités de apoplexie pénétré quelques Françaises, qui ne se serrent pas la paumelle ultérieurement à eux affrontement

l’organisant À la baroud avec une empressement aux Jeux Olympiques, Madeleine Malonga et Audrey Tcheuméo se sont retrouvées opposées en repêchages à Paris ce dimanche 4 février, cette dernière renfermant peu idolâtré au abondance de sa concitoyen et adversaire.

Madeleine Malonga et Audrey Tcheuméo ne partiront ni en ponts, ni aux JO chorus. Alors que l’bienheureuse gâtée en -78 kg n’est généralement pas connue, Malonga a remporté dimanche la baccalauréat de châtain au assaut de Paris, séduisant un prérogative là-dedans la épreuve à la préréglage olympique extérieur à Tcheuméo.

Médaillée d’monnaie aux Jeux de Tokyo en 2021, Malonga a capot la Russe agressif inférieurement cocarde innocent Darya Kantsavaya en épreuve avec le châtain. Au épreuve d’antérieurement, en aide, Malonga, 30 ans, avait rejeté sa concitoyen et compétitrice sincère de 33 ans avec une empressement aux Jeux. Après un affrontement serré, catégorique sur une suppression de la instant ultérieurement trio pénalités, Tcheuméo a âcre le dos à Malonga, poussant de lui réduire la paumelle. Tcheuméo s’est dite sarrau « énervée par l’arbitrage » et interrogée sur son attitude, miss a aisément dit: « c’est le judo ».

« C’est de l’ego »

« Ce n’est pas grave », a réagi de son côté Malonga. « Je sais que la concurrence n’est pas facile, chaque personne la gère comme elle peut, c’est aussi de l’ego, ce n’est pas simple ». « Audrey a été une grande championne. En me mettant à sa place je sais que ça ne doit pas être facile à gérer qu’une fille comme moi, j’étais un peu la petite, lui passe devant », a-t-elle continué.

Dans ce affrontement franco-français, « c’est à celle qui sera la plus déterminée, celle qui aura un peu moins les chocottes parce qu’on sait qu’il y a de l’enjeu », a estimé Malonga. L’protégé de France a déjà cité dix judokas avec les JO, simplement quatre endroits restent à faire: une comme les femmes (-78 kg), trio comme les nation (-73 kg, -90 kg et -100 kg).

Une suivant préréglage doit essence annoncée ultérieurement le assaut de Bakou (16-18 février) et l’protégé de France se cédé, au avec tard, jusqu’aux Championnats d’Europe en avril avec mettre au point sa délégation. Ce dimanche a-t-il été éloquent avec Malonga? « J’espère! », a-t-elle lâché, « mais s’il faut remettre le couvert on remettra le couvert ».

« Il faudra repartir (sur d’autres compétitions), car même si j’ai fait des résultats avant, ce n’est pas assez pour aller aux JO », a mesurage de son côté Tcheuméo, médaillée d’monnaie à Rio en 2016, ultérieurement son châtain en 2012, et vice-championne du monde 2023.

Comments are closed.