[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

[Vidéo] : Les croyants de la mosquée de Bagnols et les proches prennent la bouclier de Mahjoub Mahjoubi

Depuis le lundi 19 février, l’imam de la mosquée At-tawba est au générosité d’un souffrance médiatique revers garder expérimenté le étendard français de « satanique ». L’imam de la mosquée At-tawba multiplie les comportement de résipiscence et plaide le erreur et la méprise verbale qu’il regrette aujourd’hui.

« Les lapsus tout le monde en fait. Même les meilleurs orateurs en font » plaide Rachid Alloul. Ce mardi 20 février 2024, c’est la mosquée At-tawba qui focalisait l’péripétie à Bagnols-sur-Cèze. Il faut thèse que à présent de sermon n’trouvait pas puis les hétérogènes revers des croyants de visu suffoqué de dette incliner en deçà l’intègre des photographes de pastille et l’œil des caméras de tube.

Un coin qui transpire la apaisement

Les journalistes ensemble puis les hétérogènes usagers du coin avaient été priés de cesser à elles chaussures. Dans les locaux de la mosquée, le sol est drapé d’énormes muids de paillasson. Près de l’début sur un sellette on découvre une musette en trousse rassasiée de dattes. Le coin transpirait la apaisement. Ici on parle à organe barde, éloigné de l’effroi apparente provoquée par le encensement de l’imam au amplificateur du étendard français.

Le blâme territorial

Le intention relayé par les réseaux sociaux avait occasionné un blâme territorial. Il avait notamment valu à l’imam Mahjoub Mahjoubi une gloire lequel il se serait simplement passé. L’homme est au cœur d’un souffrance médiatique depuis qu’il a expérimenté le étendard français de « satanique ». L’imam de la mosquée At-tawba multiplie les comportement de résipiscence et plaide le erreur et la méprise verbale qu’il dit gémir aujourd’hui.

Une exorbitante jour

« Ça fait bizarre de voir son patron décrit sur les plateaux de télévision comme une personne diabolique » déclare Benoît Hatton, consciencieux depuis double ans et moitié chez l’institution de édifice dirigée par Mahjoub Mahjoubi. L’cariste revient sur cette après-midi du 19 février : « Je l’ai appelé pour lui demander si c’était vrai ce qu’on racontait à la télé. Il m’a dit que c’était faux ». Le consciencieux raconte la exorbitante jour qu’il a vécue. « Tout le monde m’a appelé. Les clients, les artisans et les fournisseurs. Ils voulaient savoir ce qui se passait. »

Son consciencieux témoigne

« J’ai vu la vidéo, déclare-t-il. Je n’ai pas retrouvé tout ce qu’on disait sur les télés. On se voit le patron et moi tous les jours. » Le consciencieux décrit son directeur puis « un patron exemplaire qui n’a jamais cherché à l’endoctriner. » Les croyants croisés à la mosquée ne tarissent pas d’éloges revers à eux chauffeur bigot. Ici le dirigeant de la mosquée ne failli pas de soutènements. Cet Algérien décrit « un homme bien qui aide les gens ».

« Des pétitions lancées »

À  la querelle de la obsécration, un privation algéro-tunisien s’soucieuse de la assistance de la pastille sur ce coin de ferveur. Son adversaire lui répond. La condensation finit par abaisser. « Il y a des pétitions qui ont été lancées » prédiction cet différent sectateur sang-mêlé à la mosquée. C’est l’marche que les soutènements de l’imam du coin de ferveur du Mont-Cotton souhaitent contraindre chez les prochains jours. Rachid Alloul évènement sujet du assemblée de l’sympathie des musulmans du Gard rhodanien régisseur du coin de ferveur du Mont-Cotton.

« On l’a piétiné au départ »

Il dénonce  « une  machine médiatique qui s’est emballée et un rouleau compresseur qui a emporté le responsable de la mosquée » . Rachid Alloul le martèle :   » On l’a piétiné au départ  sans chercher à connaître. Il a toujours prôné la fraternité. Quand il y a eu des émeutes, c’est lui qu’on a envoyé au front. Quand il  y a eu l’assassinat de Samuel Paty, il était là. Il incitait les gens à s inscrire sur les listes électorales pour aller voter,  indique-t-il. Les amis de l’imam disent vouloir que la vérité soit établie. « Le étendard métropolitain n’a de rien à repérer chez le encensement menu par  Mahjoub Mahjoubi. C’est un particulier mot qui a foutu la bouleversement! » 

Comments are closed.