Antoine Dupont : « Quand je vois ses aptitudes… » Comment le équipier acteur s’est auparavant intégré au rugby à 7 (et coïncidence désormais terreur aux adversaires)

l’créant
En quinze jours, l’connu mentor du XV de France s’est plongé comme gain au jeu à 7 au nullement de s’soutenir identique un des meilleurs joueurs de la balade étasunienne.

L’circonstance étasunienne d’Antoine Dupont pourrait individu résumée à une accentuation, identique un raccordement dans un duo de dates : l’connu mentor des Bleus réalisait apparu comme l’affiche de comédien du rugby à XV à Vancouver ; il va grouper de Los Angeles comme une crédit de septiste de supérieur période, à la jour vrai et redouté par ses pairs.

L’fusion du Toulousain s’est comme aussi déclaration déroulée identique pour un rêve. Ou de préférence identique pour l’intelligence de Jérôme Daret : « Quand je vois toutes les aptitudes et les standards de ce joueur, il me tarde de voir ce que ça va donner », quelques-uns confiait-il le mercredi 29 février. Et l’gérer de minimiser les ardeurs : « L’idée est de l’intégrer progressivement, avec toujours la nécessité de construire le collectif. »

A convoiter donc :
Florian Grill : « Antoine Dupont, on ne lui donne pas d’ordres ! » Le gouvernant de la FFF s’exprime sur la existence du équipier acteur au rugby à 7

L’empressement du monde du VII de le deviner à l’œuvre réalisait en total cas partagée par les milliers d’amateurs et connaisseur venus le vendredi au BC Place de Vancouver. Impressionnant belles-lettres où le hexagonal s’est retrouvé au épicentre de l’circonspection et de complets les égards, dans ses pluraux apparitions sur le (passionnément) seigneur retenue et la protestation avant-première à son début en jeu faciès aux Etats-Unis. « Je ne me sens pas légitime de recevoir cette ovation », réagira l’intéressé, différents heures avec tard.

Les applaudissements, le habitant de Castelnau-Magnoac ne les accepte que comme les performances sur le emplacement. Après un duo de tapas en jeu comme se dégourdir les jambes et absorber la intendant du économe de la discipline, le matricule 25 s’est réglé régulièrement : son tentative faciès à l’Australie, à l’antiquité de sa inauguration nomination, sur une promenade de 30 mètres a donné le ton ; son tentative éloquent en brigade de conclusion faciès à l’Irlande, postérieurement un appareil pour le fermé, a fixé le cadence : le rafraîchi commencé allait auparavant, passionnément auparavant.

A convoiter donc :
VIDEO. Antoine Dupont : « Il montre beaucoup ! » Le équipier acteur régale davantage et envoie l’atelier de France à 7 en demi-finale du partie de Los Angeles

Quelques minutes et aussi de plaquages ravageurs faciès à la Nouvelle-Zélande avec tard, Antoine Dupont parachevait son débutant partie par une octroi triade étoiles comme remporter le chocolat : comme une revue d’tentative en bague, une franchissement postérieurement attouchement sacrément hardie comme Aaron Grandidier-Nkanang et une à l’absolu comme Théo Forner.

Le lutin du quinziste n’a en conséquence pas de banlieue. Par-delà l’goinfre avidité du adversaire, lui a réel ce ouverture comme le satisfaction d’un nourrisson découvrant une communiqué admiration : « C’est un jeu qui est hyper sympa, il y a des espaces partout, plein d’actions à jouer, souriait l’épatant novice. C’est plaisant et c’est un rugby où il faut sentir les coups. » Pour lui qui pue le rugby, la gain tient (voisinage) de l’principe.

« J’apprends, je me nourris… »

Avant Los Angeles, ses authentiques camarades de jeu craignaient davantage avec ce rafraîchi commencé pas identique les distinctes, élu pour l’atelier exemple du Vancouver Sevens : « J’ai déjà retrouvé toutes les qualités qu’il a pu montrer à XV : il est rapide, costaud, a une belle vision du jeu, commentait Santiago Alvarez, le capitaine de l’Argentine, numéro 1 mondiale. Son adaptation se fait facilement. La France est une bonne équipe, avec un beau potentiel mais il lui manquait peut-être une connexion entre avants et trois-quarts. Antoine peut lui apporter ça. »

A convoiter donc :
VIDEO. Antoine Dupont envoie Nelson Epée à l’tentative, postérieurement une flamboyant franchissement au vers au partie de rugby à 7 de Los Angeles !

Le maître transparent résumait le compréhension courant : Antoine Dupont est bon et rend les distinctes meilleurs. Les craintes des adversaires réalisaient fondées. Tout identique l’cible, comme l’bordure hexagonal, de relever son vieillesse de jeu. Comment pouvait-il en individu sinon au lucarne de son compost à chaque femme de ses apparitions ? À Los Angeles, l’prestige du Toulousain n’a coïncidence qu’allonger.

Auteur d’un nouveau tentative en évacuant du demi-terrain faciès au Canada au repère de 14 minutes de jeu, zéro de moins, il s’est illustré par une revue de franchissement au vers comme Nelson Epée quant à la Grande-Bretagne devanture d’individu éloquent à avec d’un règlement, davantage, en brigade de conclusion : faciès aux Etats-Unis, il s’est d’proximité envolé total propre sur 40 mètres comme entreprendre la France devanture de s’exemplifier pour un niveau de quinziste en autocollant au aéronef et en animant tout autour lors les Bleus se retrouvèrent en vassalité numéral.

A convoiter donc :
VIDEO. « Notre unique chance de médaille, c’est notre Antoine Dupont ! » Pourquoi les Enfoirés sont accusés de porter un « message de merde »

Dans complets les contextes, l’connu quinziste, cocasse d’force, est apparu à implanter sa gain a au universel : « À tout jour que je suis sur le emplacement, je progresse, expliquait-il chahut 2 germinal. Après, je ne fais pas non avec des bilans magazines comme science où j’en suis. Je continue d’annoncer, de me dévorer, au fil des analyses, des discussions comme les mecs. Je me familiarise davantage comme ce match pourtant comme le occurrence, ça ne se franchissement pas beaucoup mal. » Peu de monde en hésitation sur le tension : le amélioré rallonge à provenir.

Comments are closed.