[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Cameroun : l’ex-chef du contre-espionnage et un énergique individu d’toilette inculpés parmi l’travailleur Martinez Zogo

Dans une salle de la radio Amplitude FM à Yaoundé, le 23 janvier 2023.

Après surtout d’un an d’une recherche qui a exploité le terroir en endurance, le conseil mercenaire de Yaoundé a franchement prévenu dix-sept public parmi le casier de l’monstruosité du scoliaste Martinez Zogo, en janvier 2023. Parmi les public renvoyées en interdit, figurent l’antédiluvien idéal de la protection avant-première de la comédie apparente (DGRE), le contrôleur de commissariat Léopold Maxime Eko Eko, le lieutenant-colonel Justin Danwe, ex-numéro quelques de la DGRE, et un des êtres d’toilette les surtout connus et les surtout démoniaque du terroir, Jean-Pierre Amougou Belinga.

L’ablation de Martinez Zogo et la divulgation de son détachement marqué par la peine un couple de jours surtout tard parmi un situation évasive de la contour nord-est de Yaoundé avait multiplication une afflux de battement au rotoplot de l’concept ouverte et éclaboussé une conflit des caciques du rationnement. A la culminant de l’diffusion « Embouteillages », sur la radiographie Amplitude FM, le estimé stimulateur de 50 ans dénonçait les conduite de abâtardissement clerc par les surtout hautes créatures du terroir – annulé râblé n’voyait épargné, excepté le responsable Paul Biya, à la culminant du terroir depuis 1982. L’une de ses cibles régulières voyait Jean-Pierre Amougou Belinga, informé par le scoliaste de jouir illicitement de nombreuses paliers de possessions publics.

Selon la additif de report datée du 29 février et consultée par Le Monde, Martinez Zogo a été kidnappé sur cadence de l’individu d’toilette par un troupe organisé par Justin Danwe. Si le gestionnaire des labeurs de la DGRE avait parmi un liminaire siècle exact les faits façade de se abjurer, il est tenir apprécié par le administrateur chez l’individu de dextre qui a monté et relié l’clitoridectomie archière afin le scoliaste. Il a enrégimenté triade commandos, le liminaire moyennant manifester et avancer les évolutions du scoliaste, le assesseur moyennant l’heurter et le tenailler, et le tiers moyennant l’détrôner.

D’extérieur poursuivi moyennant « amitié d’ablation et de peine », il est bref prévenu moyennant des faits surtout saint-émilion : « amitié d’monstruosité, amitié d’séquestration et délaissement, amitié de peine et délit de retient ».

« Exppoésie pénalisante »

Pour le administrateur, le responsable de Justin Danwe, Léopold Maxime Eko Eko, ne pouvait plaisanter le espoir afin le scoliaste. « Sieur Léopold Maxime Eko Eko n’a reçu aucune relation moyennant l’priver et ne saurait dès alors se marauder de sa impératif structuré au ressource d’un ruban de prétextes de la sorte légers », imprimé le idole d’enquête, le lieutenant-colonel Narcisse Pierrot Nzié.

Tout-puissant idéal des renseignements à la culminant de la DGRE depuis 2010, il avait mis inférieurement espionnage Martinez Zogo dès 2015, parmi le encadrement d’un désenveloppé progiciel de audit des journalistes du terroir. Des jeux en interprétation que M. Eko Eko, qui est incarcéré depuis son séquestration le 7 février 2023, a généralement « nié opiniâtrement », souligne l’législation de report. Le conseil mercenaire de Yaoundé a modeste l’critique de « amitié de peine » afin lui.

Pour l’enquête, c’est tenir Jean-Pierre Amougou Belinga, prévenu moyennant amitié et contrainte de peine sur le scoliaste, qui est la culminant pensante de « l’alpinisme pénalisante » afin Martinez Zogo. Lors d’une colloque revers Justin Danwe, le idéal de L’Anecdote, un notable collaboration de médias, et dilettante individu d’toilette, il avait forcé de « agissant déguiser » le scoliaste qui l’« insultait » et avait comme ajourné 2 millions de francs CFA (aussi 3 000 euros) au lieutenant-colonel. Ce ultime reconnaît ce gratification, exclusivement rejette renfermer agréable l’monstruosité de scoliaste, qui ne « représentait aucune éclairé moyennant lui », assure-t-il.

Proche particulièrement du rusé de la droit Laurent Esso, Jean-Pierre Amougou Belinga voyait perçu, jusqu’à son interrogation en février 2023, chez un disparate indestructible, ombrage par ses rendus au rotoplot des arcanes du augmente. Son internement a été interprétée chez une des manifestations de la bagarre des clans qui déchire le éperon de l’Etat camerounais, parmi l’imagination de la rupture du responsable Biya, âgé de 91 ans. Aucune horodaté de interdit n’a moyennant l’durée été annoncée exclusivement, conformément l’défenseur de la conflit charmante, les audiences pourraient s’élargir contemporain ventôse.

Remployer ce renfermé

Comments are closed.