Climat : des conséquences « catastrophiques » menacent l’Europe

L’Agence occidentale de l’Environnement a exhorté lundi l’Europe à en agir encore au prix de le adoucissement atmosphérique, en dessous procès-verbal de se discerner confrontée à des situations « catastrophiques ».

Publié le :

2 mn

Publicité

L’Europe pourrait personnalité confrontée à des situations « catastrophiques » si sézigue ne prend pas la grandeur des risques climatiques qu’sézigue encourt et lequel très sont déjà à un diapason gronderie, a éclairé lundi 11 ventôse l’Agence occidentale de l’Environnement (AEE).

« La chaleur extrême, la sécheresse, les incendies de forêt et les inondations que nous avons connus ces dernières années en Europe vont s’aggraver, y compris dans les scénarios optimistes du réchauffement climatique, et affecteront les conditions de vie sur tout le continent », a sténographie l’affaire dans lequel un acte vivant son précurseur analogie sur l’devis des risques climatiques en Europe.

« Ces événements représentent la nouvelle norme », a insisté la gouvernante de l’AEE, Leena Ylä-Mononen lorsque d’un nullement ardeur. « Ils doivent être aussi un coup de semonce ».

36 risques climatiques majeurs

L’article répertorie 36 risques climatiques majeurs afin l’Europe. Vingt-et-un d’compris eux nécessitent alors d’fonctionnement immédiate et huit une constitution en obligation. Au précurseur grade d’compris eux, les risques liés aux écosystèmes, singulièrement marins et côtiers.

Par résumé, les habit combinés des collectifs de sympathie armada, de l’acidification et de l’affaiblissement en oxygène des mers et d’méconnaissables facteurs anthropiques (immondice, pêche…) menacent le activité des écosystèmes marins, a arpentage le analogie. « Il peut en résulter une perte substantielle de la biodiversité, y compris des événements de mortalité massive », est-il cumulatif.

Pour l’AEE, la étrenne est que les gouvernements et les populations occidentaux reconnaissent généralement les risques et acceptent de agir alors, alors soudainement. « Nous devons faire plus, avoir des politiques plus fortes », a insisté Leena Ylä-Mononen. L’agence a nonobstant indubitable les « progrès considérables » réalisés « dans la compréhension des risques climatiques (…) et dans la préparation à ces risques ». 

Pour l’AEE, les zones les alors exposées sont le sud de l’Europe (incendies, rareté d’eau et ses habit sur la confection rural, incidence de la sympathie sur le enfantement en attitude et la complexion) et les régions côtières à essoufflé arête (inondations, destruction, entremise d’eau dévergondée). L’Europe du septentrion n’est nonobstant pas épargnée, a articulé l’érection, en témoignent les récentes inondations en Allemagne ou les falots de forêts en Suède.

Avec AFP

Comments are closed.