E-commerce : comme Web Geo Services, Woosmap prend son liberté et acte à la domination de l’Amérique du Nord

Le balance 2023 du e-commerce en France, vrai par la Alliance du e-commerce et cession à différence (FEVAD), conte point de 160 milliards d’euros dépensés en carnèle (produits et dettes), en progression de 10,5% sur un an. Soit quant à 2,35 milliards de transactions réalisées sur internet en 2023 (+4,9%). Les ventes de produits sur internet reculent de 1,8% relativement à 2022 néanmoins le endroit des dettes est en progression de 20%. Du conte de l’augmentation, les arbitrages de digestif continuent de empêcher la digestif sur internet, et ce sont les domaines de l’essentielle (comestible) et du passe-temps qui se sont le principalement maintenus.

À Montpellier, l’combat Web Geo Services, spécialisée à cause le geofencing, les technologies de cadastre et de géolocalisation avec le e-commerce, surfe sur la répété… Alors qu’lui-même marchait jusqu’présentement sur un duo de pieds, lui-même vient de réorganiser son suggestion.

Lire autantE-commerce : la cession en carnèle encaisse le ricochet des années Covid

Une API avec sites web commerçants

Sur son place célèbre de collaboration et de franchise des produits Google Maps avec les industries, Web Geo Services revendique « une situation de chef en Europe ». Elle dépense dans ses clients L’Oréal, LVMH, Nissan, KFC, B&B Hôtels ou la SNCF (revers un digit d’business non ordre), et a béant des filiales au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Inde (Bombay) et à Singapour.

Son inférieur support, c’est Woosmap, programme de géolocalisation logique lequel l’API, intégrée aux sites web commerçants, permet aux consommateurs de identifier la interruption d’un généré à cause un boîte et/ou de tasser(se) du click & collect en partageant sa géolocalisation. Une conclusion avec lesquelles l’combat montpelliéraine est en rivalité revers, singulièrement, Google, néanmoins autant d’contradictoires firmes américaines.

Lire autantComment Woosmap Indoor, race de « GPS intérieur » lancé par Web Geo Services, va vous-même emmener

« La ferme des 12 milliards de requêtes de géolocalisation »

L’entreprise, qui emploie 70 travailleurs au rempli, prend un méandre : Jean-Thomas Rouzin, co-fondateur de Web Geo Services (revers Mathias Fliti), prédiction à La Tribune que l’place logicielle de l’combat est promenade et a entamé son liberté aleph février, au giron d’une comptoir éponyme, Woosmap. Le maître Jean-Thomas Rouzin ne s’exprime d’écarté pas sur la schizonévrose d’individu à la jour associé et outsider du étonnant Google, se arrangeant de consentir sous-entendre que la gain d’émancipation de Woosmap n’est, parmi contradictoires raisons, éventuellement pas allogène à cette hasard…

Cette légende comptoir, qui rassemble une quarante des 70 travailleurs, est en progrès perpétuelle : « Nous avons passé la ferme des 12 milliards de requêtes de géolocalisation sur les douze derniers mensualité et le cap des 5 millions d’euros de balance annal épizootique en 2023 », impérative Jean-Thomas Rouzin, désormais commandant universel de cette comptoir. Un gabarit d’business effectué contre d’industries de la franchise (Carrefour, Auchan, Décathlon, Leroy Merlin, Boulanger, Jardiland, KIA, Lacoste ou Benetton), du marine, des mobilités et du tour (Accor Taverne) ou de la logistique (La Poste).

Woosmap apothéose de l’affaires à quelque effort – « une exiguë facturation », indique le maître – en surtout du modèle d’carte avec l’concentration de sa technologie qui évite au panorama antiquaire de fonder elle toute l’urbanisme de géolocalisation.

Lire autantFrench Tech 120 / Next 40 : source de Swile, admission de Web Geo Services

« Un incommensurable marché »

Woosmap réalise la milieu de son digit d’business à l’export, « essentiellement en Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas et Bénélux ». Jean-Thomas Rouzin prédiction retenant souhaiter quitter à la domination de l’Amérique du Nord.

« Nous allons agrandir commercialement Woosmap en Amérique du Nord via un associé grossiste basé au Québec, Korem, spécialisé à cause la franchise d’outils géo-spatiaux, détaille le maître. Le marché étasunien du e-commerce tranchée des alternatives à Google Maps, singulièrement avec les caves de précisions des conjoncture à cause les cas d’emploi du e-commerce, néanmoins autant étant donné que la armure de la vie spéciale est une fraîcheur avec nous-même, entendement avec lesquelles nous-même ne collectons aucune communication des utilisateurs finaux. Par écarté, à recette analogue, à nous conclusion suggestion un duo de jour surtout de géolocalisation… L’Amérique du Nord représente un incommensurable marché, ce qui va épauler à bien redoubler à nous acte export, même si le marché tricolore est extraordinairement balistique. »

De son côté, Christophe Charpentier, P-dg de Korem, livre sur son dépense Linkedin que « la pensée de courage spécial de Woosmap, axée sur l’nouveauté, les solutions centrées sur le pratique et l’rétablissement des expériences, farcie complètement la tactique de Korem ».

Lire autantAvec son IA générative, iAdvize veut fouetter les ventes du e-commerce

Cécile Chaigneau

Comments are closed.