[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

European Aerostudent Games : l’poésie 2024 du concours athlétique aviation s’signe festive à Toulouse

l’établissant
L’European Aerostudent Games, le concours athlétique des écoles parmi le patrimoine de l’aviation émanation local du 14 au 17 ventôse sur le campus occitan de l’ENAC et de l’ISAE-Supaéro. L’poésie 2024 va célébrer 1 500 étudiants lesquels 350 étrangers. 

Sur le position chimique de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile, Youri Scheil aventure son crise. Sa contour robuste se dessinait brutalement, son pas attaché témoigne de sa calcul. À 21 ans, il est le monarque de l’sympathie « European Aerostudent Games ». Une sympathie à but non rémunérateur qui organise depuis alors de 70 ans, un concours athlétique compris les grandes écoles Aéronavale, regroupant conséquemment les étudiants aéronautiques de toute l’Europe. L’écho à local à Toulouse du 14 au 17 ventôse 2024 sur le campus de l’ENAC et de l’ISAE- Supaéro. « Pour cette édition 2024, nous attendons 1500 étudiants dont 350 étrangers », déclare Youri Scheil.

Une rivalité sportive occidentale

Le règne d’un vacance, les étudiants ont l’chance de se escrimer à à eux homologues occidentaux lorsque d’services collectives et individuelles. « Ce tournoi existe depuis de nombreuses années, mais depuis 15 ans on réunit tous les étudiants européens en école d’ingénieur aéronautique sur Toulouse pour 4 jours de tournoi sportif. Ce sont des mini Jeux Olympiques, avec 20 sports qui sont proposés », explique Youri Scheil. Le but de ce concours est de conquérir un acmé de points parmi hétéroclites jeux, pendant de les entasser et de conquérir le butin.

« Nous avons des équipes qui viennent de Madrid, avec une délégation de 120 personnes, d’Italie ou encore d’Angleterre. Ce sont des écoles membres du réseau PEGASUS (Partnership of a European Group of Aeronautics and Space Universities) », déclare Youri. « C’est important pour nous de recevoir des camarades de différentes écoles. L’aéronautique est un domaine européen, c’est alors important de côtoyer nos futurs collègues », ajoute-t-il.

Dans le institution de l’corps, Antony Lombardo participe à l’poésie 2024 du concours, « c’est une grande compétition, je suis au club de pétanque, un sport assez tranquille mais qui permet de faire beaucoup de rencontres ». La bravoure et le séparation, ce sont les mots d’cadence contre Antony « ce qui va rester après nos études, c’est évidemment nos connaissances mais aussi tous les liens qu’on va pouvoir faire à l’école et les EAG sont une bonne manière autour du sport de faire ce lien ».

Aujourd’hui L’Ecole Aéronavale de l’Aviation Civile est détentrice du armoiries, « c’est une compétition entre toutes les écoles, alors c’est une grande fierté », marche le monarque de l’sympathie European Aerostudent Games. Mais l’ENAC va-t-elle  assurer son armoiries contre cette poésie 2024? Rendez-vous le vacance du 14 ventôse sur le campus de l’ENAC et de l’ISAE- Supaéro contre provende cette rivalité sportive qui s’signe festive.

Comments are closed.