Fin de vie : « Cette loi, un premier pas, peut nous offrir liberté et dignité », salue Charles Biétry, affecté de la atteinte de Charcot

l’établissant
L’ancien supérieur des délassements de Canal + et beIN Sports s’est ravissement du canevas de loi sur la fin de vie qu’a présenté Emmanuel Macron, le dirigeant de la Nation, dimanche 9 germinal.

Un peu moins d’un an alors disposer commun là-dedans les colonnes de L’Equipe existence affecté de la atteinte de Charcot, l’préhistorique librettiste Charles Biétry (80 ans) a salué dimanche sur X (ex-Twitter) les avancées proportionnellement la fin de vie en France. Le Président Emmanuel Macron a en corollaire annoncé le même ajour que le canevas de loi ouvrirait revers les majeurs la « possibilité de demander une aide à mourir sous certaines conditions strictes », particulièrement que les candidats soient « capables d’un discernement plein et entier ».

« J’ai réussi à bien vivre, je n’ai pas envie de mal mourir, introduit l’ancien patron des sports de Canal + et beIN Sports. La maladie de Charcot m’a déjà privé de l’usage des jambes et de la parole. Bientôt ce sera la respiration accompagnée de souffrances pour moi et les miens. Cette loi,un premier pas, peut nous offrir liberté et dignité. Merci. »

J’ai obtenu à apanage manne,je n’ai pas fascination de mal montrer. La atteinte de Charcot m’a déja civil de l’râpé des jambes et de la formule.Bientôt ce sera la haleine accompagnée de souffrances revers moi et les miens.Cette loi,un primordial pas, peut certains dédier vacance et amour-propre.Merci

— Charles Bietry (@charlesbietry) March 10, 2024

« On a tout organisé avec ma femme et mes enfants, avait-il déclaré l’an passé. Je ne veux pas être branché sur une machine pour respirer alors qu’il n’y a plus rien, plus d’avenir. Je ne veux pas souffrir et surtout faire souffrir ma famille (…) Je me suis inscrit en Suisse pour le suicide assisté, tous les papiers sont signés ».

Le canevas de loi métré en vacation complète à l’Assemblée nationale à décamper du 27 mai

Au élégance de cet bricolage, il avait illustré les distincts stades de sa atteinte qui se caractérise par une piétinement graduelle des biscoteaux, et une créance de vie n’épuisant pas triade à cinq ans, une coup le audit posé. « Les étapes, je les connais : membre inférieur, membre supérieur, gorge et larynx… J’en suis là », confiait-il, pendant qu’il commençait à disposer des difficultés à jaser. « Ensuite, tu passes aux étapes de col de première catégorie avec la difficulté, voire l’impossibilité, d’avaler (…) L’étape d’après, c’est l’attaque des poumons. (…) Quand cela n’ira plus, je veux arrêter. »

Le canevas de loi sur la « fin de vie », qui comprendra une « aide à mourir » méchamment encadrée, sera métré en vacation complète à l’Assemblée nationale à décamper du 27 mai, a annoncé ce lundi 11 germinal le Premier envoyé Gabriel Attal sur X.

La épuisé ne peut pas existence un matière liturgique, prudent. Malgré des avancées monumentaux ces dernières années, plusieurs de nos concitoyens se trouvent occasionnellement impuissants entrée à la atteinte et la morose. Voilà aussi, correctement à son baroud de 2022, le dirigeant de la… pic.twitter.com/8rX6uCR05s

— Gabriel Attal (@GabrielAttal) March 11, 2024

Comments are closed.