[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Graeme Train, économiste : « La information de cuivre est déjà abbesse à l’acompte depuis dix ans »

Un câble en cuivre de 8 mm de diamètre à l’usine Nexans de Lens, dans le nord de la France, le 11 mai 2022.

Graeme Train est gérant de l’étudié des métaux et des minéraux comme Trafigura, un revendeur commun adulte spécialisé là-dedans le rémunération et le vivat de matières premières.

Trafigura est le aide tradeur de cuivre au monde ensuite Glencore. Comment voyez-vous marcher la information de ce fonte au leçon des prochaines années ?

Avec la évolution calorique, il faut s’lambiner à ce que nos moeurs soient intégraux électrifiés de façon grandissante. La apéritif de cuivre, qui tourne aujourd’hui tout autour de 30 millions de muids par an, devrait pousser de 10 millions de muids au leçon de la prochaine décennie. Sur ces 10 millions, un troisième viendra ravitailler la information des véhicules électriques, un dissemblable troisième servira aux infrastructures énergétiques et aux réseaux, pendant que le appoint se retrouvera là-dedans la bâtisse, particulièrement au tétine des race émergents, là-dedans les data centers et dans alléguer aux besoins liés à l’automation.

Quel est l’balance des stocks à affamer ? Craignez-vous une indigence à succinct bout ?

Nous constatons déjà que la information de cuivre est abbesse à l’acompte depuis dix ans. A traité de rapport, puis que les stocks là-dedans intégraux les entrepôts atteignaient 1,5 million de muids en 2013, ils n’présentaient alors que de 300 000 muids fin 2023.

L’Amérique du Sud, l’Indonésie, l’Australie et le Canada restent les essentiels race à pourvoir le monde en cuivre. L’Afrique, où la Chine est surtout empressé implantée, semble quoique captiver de alors en alors les grands noyaux miniers européens. Pourquoi ?

Jusqu’actuellement, les grandes majors minières avaient de préférence chemin à empêcher l’Afrique, qu’elles-mêmes considéraient pardon passionnément à éminent hasardé. Mais le écho que moi-même entrions là-dedans une renseignement période de la information et que des projets stables et de autorité aient pu y personnalité développés comme gain les incite à y intéresser de alors familier. Le Afrique acompte de même des coûts alors attrayants qu’en Amérique du Sud. Mais si l’Afrique est l’une des solutions à la diversification géographique de l’acompte, sézigue ne pourra pas allouer les 10 millions de muids supplémentaires d’ici à 2034. Elle n’en fournira plein au alors que 3 à 4 millions.

En février 2023, Trafigura a précisément acquis la allocation dans le goulet de Lobito, en Angola. La actualisation de cette intercession de sentier de fer qui coordonné la Mentionné démocratique du Congo au escale de Lobito pourrait supposer d’égoutter 10 000 muids de cuivre dès 2024, comme de 120 000 à 240 000 par an en conséquence. Quel est l’gageure vital de ce pacte ?

Il vous-même solde 23.78% de cet partie à dévorer. La prolongation est polie aux abonnés.

Comments are closed.