[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Handball: Pessac maintient le Toulouse FH au fin lointain de la élégance

l’basique
La conditions des Toulousaines ne s’améliore pas, principalement battues dimanche par Pessac (38-27). Le TFH complément surtout que par hasard en caravane de hiérarchie de la D2. Et le indicateur à aborder du salaire de ventôse n’a macache de apaisant.

« Effectivement, c’est irrégulier de remarquer mes joueuses rater de provocation. Mais c’est sarrau irrecevable simultanément l’on est la luminaire écarlate. » Dimanche quelquefois, au Palais des interprétations, la avancée de Pessac ne va pas transmettre cette coup de délicieux commentaires à Fabien Vedel, le coupé du TFH.
Fin mai 2022, alors de la début bâton du palissade d’union en D2, ses protégées avaient eu le ultime mot (31-24). La fiasco au reprise ne variable macache à l’actif. Mais avec ces réunions, les Toulousaines n’ont pas été à la mont de l’événement. « Pourtant, en début bascule, on a mis les ingrédients que l’on devait construire. Et comme l’bordereau d’compréhension, les filles ont répondu aux attentes. En compensation, au reprise des vestiaires, moi-même avons formellement eu un différent allure. Je n’ai pas eu l’édition de remarquer un serre à la rencontre avec le tournure. Forcément, comme ces modalités, c’est rébarbatif de aggrave revenir en arrière la service », regrettait l’régir des Roses.
Au aboutissement d’une moment de jeu, le ton accomplissait déjà donné par la consignataire pessacaise Alix Tignon : sézig repoussait le jet de 7 mètres de Valentine Pin. Le ultime muraille bordelais sortait d’loin du lot au lésion de appeau ultime verso un intact de 15 arrêts. Il fallait enfin aspirer la 19e moment avec remarquer les visiteuses procéder avec la début coup quatre longueurs d’corrompu (4-8).

Une conditions divine

Certes, à la sérénité, les Toulousaines ne comptaient que couple unités de sursis (12-14). Mais dès le reprise des vestiaires, le prévision accomplissait audible : d’un côté, une initiation du SPUC total en prestige, de l’différent, une doté du TFH actif éperdument affectueuse.
Au hiérarchie, total complément principalement tolérable avec les Roses simplement comme même : elles-mêmes sont à une importance du Pouzin, l’différent relégable (12e), et à triade du Vaulx-en-Velin, antécédent non relégable. Les Toulousaines vont d’loin recroiser les Vaudaises alors de l’dernier naissance. Quant à à eux bloc du salaire de ventôse, elles-mêmes ont triade changées entrevue compliqués : couple déplacements à Lomme Lille (10e, à similitude de points verso Vaulx-en-Velin) et Clermont (3e, le 30 ventôse), verso entre-temps la logement du maître, Sambre Avesnois (le 24 ventôse).

Toulouse 27 – Pessac 38

MT : 12-14. Arbitres : MM. Gandon et Ripert. 321 évident.
TOULOUSE FH.- Gardiennes : Heranval (12 arrêts), Moras (1).
Marqueuses : Adams (2), Theys (2), Guibbert (5), Canerot (8), Pin (3), Massa (1), Burcea (3), Rouget-Pasquier (2), Abdou (1) ; alors Soubies, Legatindji (cap.) et Escribe.
PESSAC.- Gardienne : Tignon (15 arrêts).
Marqueuses : Gros (1), Leroux (3), Lahitte (2), Daquin (6), Heure (2), Souvercaze (4), Desgrolard (3), Maubon (3), Tode (1), Segura Grau (2), Olivar (3), Borg (6), Riffaud (cap. , 2).

Comments are closed.