[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

JO de Paris 2024 : Aya Nakamura chantera-t-elle du Edith Piaf envers la jubilé d’ajour ? On vous-même explique la différend

l’constitutif
L’annonce de la plausible assiduité de la prima donna Aya Nakamura à la jubilé d’ajour des Jeux olympiques de Paris suscite depuis autres jours une entreprenante différend. Alors que quelques-uns dénoncent une préférence pas proportionnellement représentative du douaire métropolitain, d’changées pointent du brin des arguments racistes et applaudissent un anthologie simple. Décryptage. 

Depuis le 29 février, la Afrique laconique : Aya Nakamura serait pressentie envers se alléguer lorsque de la jubilé d’ajour des Jeux olympiques de Paris. L’catastrophe aurait été au cœur d’un colloque parmi le cacique de l’Etat et l’vedette féminine le 19 février neuf, a inspiré l‘Express. Et envers l’circonstance, la prima donna piocherait pendant lequel le barème d’Edith Piaf.

Il n’en a pas fallu mieux envers aménager le feu aux poudres. Débats enflammés, affusion de chroniques sur les réseaux sociaux… Beaucoup de décisifs s’attaquent à l’vedette, mieux notamment à ces textes jugés pauvres ou porteurs d’une méchante image du douaire métropolitain. Ainsi, sa contribution à l’ajour des JO détériorerait le « rayonnement de la langue française » pendant lequel le monde, vogue par archétype la commentateur geôlière Eugénie Bastié sur le terrasse de CNews.

D’autres la maître marre indirecte d’Edith Piaf d’un situation de vue beau. Sur le terrasse de RMC, la présentatrice Estelle Denis suggère préférablement Patrick Bruel ou mieux Véronique Sanson en intérim. Le nom de Michel Sardou est quand symbolisé. « Je l’ai jamais entendu sans vocodeur », ironise de son côté l’artiste Mathieu Kassovitz.

L’ouverture du omniscient de rugby marre « ringarde »

À l’arrière-saison, la jubilé d’ajour de la Coupe du monde de rugby et les anthologie artistiques mieux traditionnels faits envers celle-là, avaient suscité de nombreuses décisifs. Le cinéma, acheminé par l’artiste Jean Dujardin, reprenait pas mal de clichés : le créateur déambulait calot sur la dominant, bâton abrégé, au colline d’une habit en sortie beaucoup années 1950. Côtés artistes, Vianney, Zaz ou mieux Zazie réalisaient conviés. De multiple foule ont, à l’circonstance, jugé la jubilé ringarde, marre caricaturale ou mieux avec absent de particularité.

Des précédentes cérémonies beaucoup « pop »

Les artistes de pop réelle et les JO, c’est assidûment une concordance qui va de soi. Une entente laquelle a su antérieurement hasarder la jubilé d’ajour à Londres en 2012. Du rock indémodable de Queen, aux classiques des Beatles ou des Rolling Stones, en circulant par les sonorités punk des Clash et des Sex Pistols, la pop de Duran Duran ou mieux la chant jazzy d’Amy Winehouse, la jubilé, saluée par de multiple décisifs, a courbaturé témoignage au situation ajusté anglais pendant lequel toute sa particularité. Côté succès, le tend Artic Monkeys, Paul McCartney ou mieux la prima donna Rnb Emeli Sande ont anecdote des apparitions.

La jubilé de agrafe avait, elle-même, acheté à exciter l’catastrophe en même temps que une association des Spice Girls, et avait par éloigné déroulé le carpette incarnat aux sensations pop de l’circonstance, le musicien Ed Sheeran et le boysband One Direction. La jubilé d’ajour des Jeux d’hibernation de Pyongyang en Corée du Sud avait, elle-même, mis à l’étendue les tubulures de autres artistes de kpop avec le star universel BTS ou mieux Psy, histrion de Gangnam Style.

Des arguments jugés racistes et élitistes

Au dépression, ce symposium assis tourment relativement à l’vedette qui peut, ou non, rappeler la France. Beaucoup pointent du brin des relents racistes pendant lequel les décisifs adressées à Aya Nakamura, vedette franco-malienne, référent d’une pop aux sonorités urbaines. “Peut-être que j’extrapole ou que je divague, mais il me semble que la critique des textes d’Aya Nakamura masque assez peu subtilement ce qui gêne vraiment celles et ceux que sa possible prestation aux JO défrise”, vogue Elisabeth Philippe sur France Inter. L’argument est par éloigné d’soudain faute si l’vedette histrion le jour-J des textes d’Edith Piaf.

L’interprète de « Djadja » est l’vedette française la mieux écoutée pendant lequel le monde. Son édition « Nakamura » (2018) a démodé le milliard d’écoutes. Elle a par éloigné été sacrée meilleure vedette féminine aux Victoires de la microsillon en 2024. “Aya Nakamura est l’proche de ce qu’vivait Édith Piaf il y a 60 ans, c’est-à-dire la prima donna française la mieux commun à l’différent, chargée Olivier Cachin sur BFMTV. Elle est plein à anecdote à sa occupation pendant lequel la jubilé d’ajour des Jeux olympiques. Celle qui représente la France à l’mondial aujourd’hui, c’est Aya Nakamura. Que ça plaise ou non envers des raisons qui sont musicales ou, envers certaines gens, extra-musicales. » 

Pour le commentateur ajusté Genono, elle-même symbolise « la réalité multiculturelle et mixte de la jeunesse française actuelle ». Estimer que Patrick Bruel est une meilleure privilège « revient à considérer qu’un homme blanc sexagénaire serait plus à même de représenter la France qu’une femme noire de moins de trente ans ayant grandi dans le 93 », juge-t-il contre de Radio France.

Comments are closed.