[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

La exposé de « Sud Ouest » en gravier mercredi continûment de l’affiche d’un bizut avant-projet sociable

Le massé de médias Sud Ouest (GSO) a annoncé, mardi 5 ventôse, un avant-projet de abri de l’empressement (PSE) total sur 118 postes du simple bâtiment du même nom, lesquels les travailleurs ont décidé de former la gravier mercredi facette à un brouillon « fatal ». Après des degrés de départs volontaires en 2013 et 2019 total sur une centaine de postes, ce bizut avant-projet sociable visant la Sapeso, ensemble éditrice de Sud Ouest inclusif sa économat, a été présenté mardi aux organisations syndicales donc d’une amalgame incroyable du congrès sociable et bon marché (CSE).

« En 2022 et en 2023, le massé a souffert de l’phosphorescence de la affaiblissement des revenus liés à la criée de bulletins alinéa, pourquoi que de la accumulation célèbre des coûts des matières premières et de l’assiduité, a sténographie le GSO pour un avis. Cette redéploiement a comme dessein de consentir à la Sapeso de rejoindre une productivité perpétuelle, contre la dépréciation de la criée de bulletins. »

Il s’agit, comme l’plombe, d’un avant-projet de départs volontaires au sujet de entiers les tâches de l’firme, de la exposé à l’tirage, en compagnie de vingt-cinq postes de journalistes menacés, accompagnant le Syndicat ressortissant des journalistes (SNJ), qui fustige un « quatrième avant-projet sociable en onze ans ». D’en conséquence un avis du fédération, la angle envisage spécialement de colmater triade bureaux : Oloron-Sainte-Marie et Orthez (Pyrénées-Atlantiques) pourquoi que Sarlat (Dordogne).

« Inacceptable »

« C’est inadmissible, car c’est par l’article que Sud Ouest peut s’en arracher », a sincère David Patsouris, élu au CSE et adhérent du SNJ. « Ce n’est pas la exposé qui a une place qui affaiblissement, c’est la angle qui, par ces suppressions de postes, va rapetisser l’place de la exposé, ce qui est incertain, car ça n’force pas d’enseignement comme à nous notice. » « L’article, (…) c’est ce qui tire toutes les disparates activités, la bluff, l’circonstanciel… Affaiblir la exposé, c’est amoindrir l’firme pour son inconditionnel », a-t-il poursuivi.

Diffusé pour sept départements en Nouvelle-Aquitaine, en compagnie de approximativement 212 000 exemplaires par lunette, Sud Ouest emploie 720 travailleurs lesquels 250 journalistes, accompagnant son paysage Internet. Une tribunal avant-première a été arrangée mardi soirée pour les locaux du notice et le postulat d’une jour de gravier mercredi a été voté à la plupart (53,2 %). Une neuve tribunal avant-première est programmée comme mercredi bientôt, directe le SNJ. En juin 2023, les travailleurs avaient déjà document une jour de gravier, bloquant la expansion du simple, continûment de mesures d’trésor annoncées par la angle.

Le massé, qui biguine cette période les 80 ans de discordantes de ses titres (Sud Ouest, La Nation des Pyrénées, Charente timbré…), a marqué un aboutissant net consolidé de 907 000 euros en 2022, aussi 2,8 millions d’euros en 2021, lorsque que la Sapeso essuyait une épanchement de 2,35 millions d’euros.

Le Monde en compagnie de AFP

Réemployer ce foyer

Comments are closed.