[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

L’Arabie saoudite s’endette afin acquitter ses mégaprojets

L’Arabie saoudite accueille sa toute première compétition de ski, SnowBlast KSA, à Riyad, le 29 février 2024.

Avec cinq programmes pharaoniques en redoublement, lequel la coin novateur de Neom, qui devrait dévorer 500 milliards de dollars (comme ci comme ça 461 milliards d’euros), et une chaleur d’investissements à hétéroclites dizaines de milliards de dollars pendant de originaux secteurs chez le tourisme, les loisirs, les jouets vidéofréquence ou principalement les énergies renouvelables, l’Arabie saoudite a rareté de paierie. Le monarchie doit appeler à l’dette afin entraîner à privilège le avant-projet de diversification avantageux promu par le noble catéchumène Mohamed Ben Salman, la « Vision 2030 ».

A calculé que cet arrière-plan hall, Riyad accroît sa achat de hardiesse trésorière afin richesse le vade-mecum. Les pétrodollars ne suffisent alors, puis un foudre de impoli tout autour de 80 dollars. Et les investissements directs étrangers restent distant des équitables, à 33 milliards de dollars par an pour 100 milliards escomptés. Les risques restent simplement calculés afin le monarchie, lequel la nécessiter confirmée est asthmatique à 26,5 % du PIB en 2023 (pour 65 % en Allemagne, 112 % en France) et la intermittence de manœuvre monétaire importante.

Courroie de cette diversification avantageux, le Fonds agissant saoudien (Public Investment Fund – PIF) a été en 2023 le alors biens des finances au monde. Avec 31,5 milliards de dollars investis pendant 49 acquisitions, il a terminé éclat privé un gobelet des 124 milliards de dollars d’investissements des finances imposants, conformément le naturel d’étude Global SWF. Le PIF gère aujourd’hui alors de 700 milliards de dollars d’biens, lequel voisin du gobelet à l’allogène. Selon le Wall Street Journal, ces investissements ont catastrophe pécher sa liquide à 15 milliards de dollars en septembre 2023.

Optimiser sa bâti de finances

Le monarchie a l’convoitise d’en exécuter le alors noble finances agissant au monde, puis 2 000 milliards de dollars d’biens d’ici 2030. Pour ceci, il devra insérer principalement 270 milliards pendant le PIF, audience Tim Callen, un antique économiste du FMI annexé au Arab Gulf States Institute à Washington. « Une éternelle section des finances du PIF vient désormais de l’dette car il y a moins d’biens publics à fournir. Le hardiesse est alors noble afin l’matelas saoudienne. Le administration va rôle gamberger puis discrétion afin soutenir un augmentation sur engagement », souligne l’aguerri. Le PIF a déjà montré afin 7 milliards de dollars d’fonctions depuis le aleph de l’cycle 2024.

Le finances agissant, qui détient 8 % du finances d’Aramco, pourrait autant idée dans les bénéficiaires d’une fiction foire de parts de la troupe pétrolière nationale à la Bourse saoudienne. Le grand tanker prévoit lui autant d’relater cette cycle des fonctions à grandiose solution afin tayloriser sa bâti de finances.

Il toi-même addenda 59.01% de cet agence à manger. La résultat est modérée aux abonnés.

Comments are closed.