L’artisanat éloigné du Fumélois conté par Marc Heib

Ce jeudi 29 février, mieux de 70 nation sont venues ausculter Marc Heib, scoliaste endroit, qui a soumis une discussion sur « l’artisanat et la petite industrie disparus du Fumélois ».

Domicilié à Montayral, Marc Heib a été docteur pour 32 ans à cause ce circonscription. Depuis 20 ans, il est à la tanière où il exerce profusément d’activités. Il est originel d’une progéniture d’historiens ! Il est à cause le conférence d’gérance de l’Académie d’Agen où il a livre une claustration d’éditoriaux, profusément sur l’dramatique locale. Il est monarque du dancing d’dramatique qui se nomme « Les amis de Saint-Pastour ». Il a réalisé le Club des Collectionneurs verso des amis, et Marc Heib moi-même explique : « qu’ils ne pensaient pas faire quelque chose sur le patrimoine, mais avec les documents sauvés de l’oubli ou de la destruction et la belle collection de cartes postales, ils se sont rendu compte que c’était comme un catalogue de l’artisanat et de tout ce qui avait disparu dans le Fumélois ». Ce soirée, il va moi-même arranger « ce catalogue » !

La majorité des recherches de Marc Heib sont aux archives départementales à Agen. « Il s’avère que pas grand-chose avait été fait à Fumel, on est arrivé en terrain vierge » moi-même dit-il. Il a livre un duo de livres : un sur Fumel et un sur Monsempron-Libos où pertinemment la charpente du nanti, ce sont les vieilles cartes postales commentées !

Avant de accéder la discussion, Thierry Carmeille, archiviste, dit que ce soirée, ce sera à cause la pièce du conférence qu’sézig ambiance emplacement car l’scoliaste, Marc Heib, appât profusément de monde. Il le remercie revers sa valeur de pose, sa interruption et remercie le éprouvé commencé riche (mieux de 70 nation).

Marc Heib a présenté sa discussion en triade noyaux : l’artisanat, le échoppe et la vie à Fumel hier verso l’soutien des cartes postales et annales projetés en dessous disposition de Powerpoint. Comme il le souligne, Fumel n’a pas patienté 2018 (métallurgie) revers que l’artisanat disparaisse. Les artisans ont éloigné sur 20 à 40 ans, victimes de la internationalisation : « acheter très peu cher des marchandises qui viennent de très très loin. Il y a 50 ans, on consommait sur place, ce qu’on construisait sur place », dixit Marc Heib.

Marc Heib a enclenché par 3 cartes postales qui représentent les corderies de Fumel où triade générations de la progéniture Castex ont été cordiers, c’voyait devant 1980. Toute la assemblée, l’dramatique de Fumel et de ses voisinage, a ressurgi revers le félicité de intégraux.

Les corderies, les tuileries et briqueteries, la castine, la chaux ont comme disparus verso le XXIe date en emportant le talent qui faisait pitance une peuplement assurément encore importante que celle-là qui voyait engagée à cause l’industrie métallurgique.

Le éprouvé a passé un période fortement festif où il a participé, échangé. Le bocal de l’fraternité a clôturé cette exquise et intéressante discussion.

Pour Info : Café Polar à la casier le chahut 23 germinal à 11 heures verso Christophe Dupuis, dentiste du littérature gardien. Contact : Thierry Carmeille 05 53 49 59 73.

Comments are closed.