[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

L’déjection de l’imam tunisien Mahjoub Mahjoubi patte la Tunisie validée par le compétence bureaucratique

L’imam tunisien Mahjoub Mahjoubi à son domicile dans la ville de Soliman le 23 février 2024.

Le compétence bureaucratique de Paris a annoncé, lundi 4 germinal, qu’il validait l’déjection patte la Tunisie, intentionnelle par le ambassadeur de l’interne, de l’imam Mahjoub Mahjoubi, inculpé d’signaux à la répulsion visant les femmes et les hébraïques entre ses prêches. Dans sa spécification, Le compétence a jugé que les plaidoirie prononcés par M. Mahjoubi ne s’inscrivaient pas entre « le ajusté des droits de la Mentionné française, opposaient les musulmans et les non-musulmans, incitaient à la répulsion échec les hébraïques et Israël ou faisaient l’oraison du jihad et de la charia », explique-t-il entre un journal.

L’médiateur de M. Mahjoubi, Me Samir Hamroun, avait déposé une nécessaire de référé-liberté (une moyen en obligation) revers objecter contre du dieu des référés du compétence bureaucratique l’arrêté d’déjection supposé par le ambassadeur de l’interne, Gérald Darmanin, personnellement à l’opposé de son coutumier.

Vendredi, au élégance de l’lectorat, l’médiateur a livré « une incursion des verticaux inouïe » et « une moyen nouvelle en termes de vélocité » comme son coutumier qui « a été contenu de commandement agissant écouter sa lumière façade un dieu et entrave arrière lui une inventaire familiale émouvant, comme’il a des bébés mineurs, scolarisés, laquelle un est frappé d’un tumeur fini dangereux ». « C’est une économe coffre, adaptée et équilibrée », car donc « moi-même prévenons la nombre de plaidoirie principalement bordeaux par ses prêches », a affirmé de son côté la démarcheuse du emploi de l’interne.

Sur X, Gérald Darmanin, a salué l’déjection de M. Mahjoubi qui, conformément lui, « incite simplement au particularisme et insultait à nous devise », protestant que ses prescriptions « continueront, naturel à nos nouvelles lois, à batailler en tenant crédit comme intégraux les prêcheurs de répulsion ».

« Atteinte au locution de la Mentionné »

Imam de la minuscule localité de Bagnols-sur-Cèze, entre le Gard, Mahjoub Mahjoubi a été interpellé alors refoulé le 22 février patte la Tunisie. Installé en France depuis le principe des années 1980, il vivait entre la bord de mire du ambassadeur de l’interne, qui avait demandé, un duo de jours auparavant son déjection, le revenu de son sceau de living-room.

Il vivait singulièrement reproché à Mahjoub Mahjoubi la transmission d’une vidéofréquence entre desquels il qualifiait le « devise hexagonal » − sinon déclarer s’il s’agissait du devise hexagonal − de « devise méphistophélique » qui n’aurait « aucune vaillance contre d’Allah [“Dieu”, en arabe] ».

« C’est une heurt au locution de la Mentionné et une supplique de la fiabilité de repérer organiser la charia [loi islamique] », a affirmé la démarcheuse de l’interne tandis de l’lectorat. « Il ne voulait pas cancaner du devise hexagonal. Il ne capot pas entièrement la péninsule française », a répliqué l’médiateur, conformément qui M. Mahjoubi « regrette considérablement d’entreprenant pu sacrifier conjecturer qu’il conduit heurt aux coutumes de à nous mentionné ».

« Il n’a pas un nécessiter efficace entre le Gard », a supplétif Me Hamroun, qui « conteste toute fiabilité d’reconduire des monde patte la unification ». Quant aux prêches, l’médiateur a entendu un harangue « follement familial » et l’stipulation d’« une vacance d’certitude qui peut essence douteux, uniquement ce n’est entièrement pas la achèvement terroriste qu’accès le emploi ».

Le Monde en tenant AFP

Resservir ce civil

Comments are closed.