[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Ligue 1 : « Je n’en peux plus de cette vie de merde… » Un archaïque champion a tenté de se anéantir en se jetant du dominant d’un appontement

l’instaurant
Les allocation sont intervenus vers lui atteindre en assistant ce lundi 11 ventôse au coucher, puis des messages d’bonsoir sur les réseaux sociaux.

Gilbert Bodart a-t-il préparé asseoir fin à ses jours ? C’est en intégral cas ce qu’paré la épais belge, ce mardi 12 ventôse. L’ancien bébé, âgé aujourd’hui de 61 ans, passé par le Standard de Liège, la répartition du obséquieux communauté (12 sélections) cependant donc les Girondins de Bordeaux (1997-1998), se serait jeté du dominant d’un appontement ce lundi 11.

Selon étranges médias belges, les faits se sont produits pour 22h, sur le appontement de l’Europe à Huy, une état de la territoire de Liège. Gilbert Bodart se serait jeté comme le Meuse, et aurait été sauvé par les allocation, diligemment intervenus. Les pompiers lui auraient lancé une cordelière puis sa culbute. Il a puis été emporté à l’secours.

Une attestation de la esquisse de sabordage corroborée par étranges messages laissés par l’ex-portier sur les réseaux sociaux.  « Je suis à la fin, je n’en peux plus de cette vie de merde » a-t-il calligraphie sur Facebook. On m’a dévié 115 000 euros, je claque. Merci à la intégrité d’ressources ma épuisé sur la soin. »

Sur ce même entrecroisement accommodant, il a équitablement posté une effigie de son extérieur escorté de cette conte : « Voilà ma dernière photo en souvenir pour vous adieu Gil (son surnom, NDLR). »

Par le passé, Gilbert Bodart avait déjà officiel des épisodes judiciaires, piéton même par la case « prison » en 2008 (à Dinant) vers malversation de fictive appoint. Il est équitablement soupçonné d’ressources participé à un hold-up, icelui des grottes de Han, équitablement en 2008.

Comments are closed.