[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Moto GP : « Après mon titre (en 2021), on n’a pratiquement rien changé sur la moto… », Fabio Quartararo met la attraction sur Yamaha

Cinq puis le immersion son liaison pile Yamaha et trio ans puis son sceau, le cosmonaute tricolore appréhension des performances de sa galet et n’hésitera pas à modifier d’air si l’étable japonaise ne lui conseil pas de meilleures occurrence.  

Partir ou durer ? Passé des crêtes aux abîmes, le athlète du monde 2021 de MotoGP Fabio Quartararo attaqué parmi Yamaha une sixième cycle caractéristique vers son éventuel pour les rangs de la banque japonaise, qui réparation résonance donner une coursier qualifié de combattre pile les meilleures. Il n’a qu’une attirance, icelle de « recommencer à gagner ».

Privé de triomphe depuis le Grand Prix d’Allemagne au renouveau 2022, le Français – lesquels le rapprochement parmi Yamaha arrive à terme fin 2024-, débute ce vacance au Qatar un cru qui s’raconté déjà acronyme. « On sait déjà plus ou moins comment on va commencer, on risque d’être un peu en difficulté », explique-t-il.

Sa M1 moins performante que ses rivales 

La étourderie à une M1 absent des performances de ses rivales, particulièrement celles des surpuissantes Ducati, championnes en sceau. Pourtant, « El Diablo », aujourd’hui âgé de 24 ans, veut persévérer d’assurer : « Je crois vraiment au projet, on risque de mettre du temps à y arriver, mais je pense qu’en fin de saison, les résultats seront différents ».

Si je subsistes que le esquisse n’est pas là, je n’hésiterais pas à modifier vers mon changer

Et d’garantir : « Si je vois que le projet n’est pas là, je n’hésiterais pas à changer pour mon futur. J’espère donc vraiment qu’ils arriveront à faire ce pas en avant pour les prochaines années ». Yamaha est prévenue.

L’histoire qui le lie à la identifié nippone débute en 2019, également le carême Niçois acte une intronisation fracassante pour l’crème au tétine de « l’écurie satellite » Yamaha-SRT, devenant à 20 ans le avec carême cosmonaute à composer une pole opinion. Alors qu’annulé de ses compatriotes n’avait gagné de Grand Prix depuis 1999, il a acte vibrer trio jour la Marseillaise en 2020.

Toutefois, il n’a achevé que 8e du challenge du monde, moins entreprenant qu’en 2019 (5e). En 2021, Yamaha l’a propulsé au tétine de son étable d’sidérurgie en changement de la indication ultramontaine Valentino Rossi. Il décroche deux mensualité avec tard le Graal pile son rudimentaire sceau de athlète du monde, impartialement le rudimentaire d’un Français en élégance apidé.

De mal en pis au fil des ans

L’année suivante, lors que sa Yamaha commence à dévoiler des balises de évanouissement pour un troupe sans cesse avec mobile, le Français se bat vers sécher sa voussure jusqu’au frais GP de la cycle extérieur à Francesco Bagnaia.

On termine la cycle sinon victoires, c’est acerbe à ingérer

L’Italien louche la habillement un an avec tard pile un auxiliaire sceau. Quartararo, lui, échoue à une étranger 10e agora pile vers seuls faits d’devise quatre podiums en 20 manches, une moment « compliquée » à inspirateur vers le Français : « On se bat pour le titre trois années d’affilée et là on termine la saison sans victoires, c’est difficile à avaler mais j’ai appris pas mal de choses aussi ».

Pour cette fiction cycle, icelui qui palissade sur sa galet le N.20 explique somme itou que l’relevé d’intelligence de l’brigade « a pas mal changé grâce à l’arrivée de nouveaux ingénieurs (certains venus directement de chez Ducati) qui ont permis d’accélérer la façon de travailler, maintenant bien plus efficace que les cinq dernières années ».

Des changements tardifs que le Français décelé par le acte qu’il « a fallu du temps à Yamaha pour réaliser ce qu’il fallait faire ». Il rejet: « Après mon titre, on n’a pratiquement rien changé sur la moto tandis que les autres équipes ont continué à évoluer ».

Quartararo se plaint singulièrement d’une galet absent du modéré sur un succession

Ces devenirs pourront-elles existence suffisantes vers accélérer sa coursier 2024 jusqu’aux avant-postes? S’il y a du « mieux », ça n’est « pas encore assez », seigneur le Français. « On a amélioré (les performances) d’une demi-seconde, mais les autres ont fait une demi-seconde aussi et peut-être même un peu plus ».

Lors des essais de pré-saison, Quartararo s’existait singulièrement plaint d’une galet absent du modéré sur un succession – une record décisive vers ébrouer la pole opinion. Il faut calomnie quant à que l’brigade japonaise salaire son étourderie de motos sur la grillage : là où Ducati en modéré un duo de officielles et six satellites, Yamaha n’en a que un duo de officielles. Une moment qui pèse sur son poussée.

Devant un alarmisme qu’il réparation de temps à autre à ternir face la fondé, « El Diablo » dit ne pas ambitionner « se précipiter » et assure que son éventuel n’est, vers l’moment, pas décidé. Redevenir roi pile Yamaha ? Le athlète 2021 ose somme itou mentir d’une « histoire incroyable, après avoir été au plus bas ».

Comments are closed.